Situations d'apprentissage et activité des élèves en langues vivantes étrangères : analyse d'une mise en situation en espagnol

par Maria-Alice Médioni

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Jean-Yves Rochex.

Soutenue en 2009

à Paris 8 .


  • Résumé

    L'objet de ce travail de recherche est d'explorer la notion d'activité dans l'enseignement-apprentissage des langues, à travers le cas de l'espagnol. Pour ce faire, nous avons suivi une démarche expérimentale, mise en œuvre dans quatre collèges, qui a donné lieu à la constitution d'un corpus à partir d'observations, d'enregistrements audio et vidéo, de questionnaires et d'entretiens. L'analyse de ces données a permis d'aboutir à une "analyse séquentielle", de tirer les conclusions nécessaires à une "analyse catégorielle" qui nous a permis de caractériser les différentes types de tâches et de regarder leurs effets en termes d'apprentissage, la façon dont elles sont reconnues et interprétées par les élèves, les risques d'une trop grande focalisation sur ces tâches au détriment des enjeux d'apprentissage et les malentendus qui s'y rattachent. Nous avons ainsi vérifié que les attitudes d'appropriation du savoir par les élèves requièrent des procédures mentales dont la mise en œuvre n'est pas automatique. Au-delà des exemples singuliers, nous avons pu montrer comment s'opérait la différenciation au niveau des élèves et comment cela pouvait contribuer à la mise à l'écart d'un certain nombre d'entre eux. Nous avons ainsi pu mieux comprendre comment les effets de contrat didactique contribuent à l'interprétation des tâches par les élèves et comment les modalités de travail, les arbitrages opérés par l'enseignant dans la classe et les moments réflexifs peuvent rendre plus visibles et explicites les enjeux d'apprentissage pour tous.

  • Titre traduit

    Learning situations and activity of the students in modern foreign languages (MFL) : analysis of situation in Spanish


  • Résumé

    The purpose of this research is to investigate the notion of activity in MFL teaching and learning, through the case of Spanish. To do so, we have carried out an experimental method, implemented in four secondary schools. It ended up in the constitution of a corpus from observations, audio and video recordings, questionnaires and interviews. The analysis of data led to "sequential analysis ", enabled us to draw the necessary conclusions in a " category- specific analysis", thanks to which we managed to characterize various types of tasks and to see their effects in terms of learning, the way they are recognized and interpreted by the students, the risks of a too great focusing on these tasks, to the detriment of the stakes of learning, as well as the misunderstandings which are connected with that focusing. We have thus verified that the attitudes of knowledge appropriation by the students require mental procedures the implemented of which is not self-evident. Beyond the singular examples, we were able to show how differentiation took place, at the students’ level, and how it could contribute to the sidelining of some of them. That helped us understand the effects of the didactic contract, insofar as it may contribute to the interpretation of the tasks by the students and how the working modalities, the arbitrations operated by the teacher within the class and the reflexive moments can make the stakes in learning more visible and explicit for everyone.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (366 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 359-366

Où se trouve cette thèse ?