Esthétique des images photographiques des corps intimes et politiques

par Catherine Couanet

Thèse de doctorat en Esthétique. Sciences et technologies des arts. Arts plastiques et photographies

Sous la direction de François Soulages.

Soutenue en 2009

à Paris 8 .


  • Résumé

    Le problème qui détermine cette réflexion peut s'énoncer comme une question : sous quelles formes les intimes des corps nourrissent-ils des enjeux politiques dans les images photographiques ? La réponse qui se déploie au fil des pages est celle d'une esthétique de l'Érotique. L'Érotique, mouvement au fondement duquel s'organisent les relations au monde et aux autres, induit les naissances et conduit les représentations imaginaires de l'origine et de ses générations. La structure fantasmatique du sujet à travers les revendications sociales, les découvertes scientifiques, la pluralité des sexualités et de ses créations photographiques, est en mutation. Et la visibilité de ceux qui étaient tenus en marge et considérés comme "autres", signifie maintenant un nouvel axe déterminant pour l'objet du désir. Ainsi ce que "l'autre" produit ce sont ses mythes. La désignation de l'altérité implique le point limite de la normalité et de l'homogénéité de la masse. Par-delà ce point, se rencontrent les territoires physiques et psychiques à coloniser. Le pouvoir des corps sur eux-mêmes, et le pouvoir sur les corps malgré eux-mêmes, soulignent le caractère politique de l'image. Images ou publicités, les photographies, prises entre le territoire américain et le continent européen, révèlent l'identité sexuelle d'une Nation. Ainsi, d'un système de division binaire des sexes propre au XXe siècle, nous passons à un système de distinction des genres - queer - au XXIe siècle. Le corps et ses images photographiques ouvrent à une topique des genres qui, au rythme du tempo de la caresse, conduit une véritable révolution des regards.

  • Titre traduit

    Aesthetics of the intimacies and political bodies in photography


  • Résumé

    The problem which underlies this research can be posed as a question: in what ways do the intimacies of bodies harbour politically challenging questions to photography? The answer to this question resides within the aesthetics of the Erotic. The Erotic yields imaginary representations of the origin and its generations. The structure of the fantasy of the subject - through social amplification, scientific discovery, the pluralizing of sexuality and its photographic creations - is in mutation. The visibility of those once marginalized and regarded as "other" signifies a new axis constituting the object of desire. What the "other" produces, then, are his mythologies. The designation of the term "others" implies a boundary of normality and of the homogeneity of the mass. Beyond this point, the physical and psychic territories are to be colonised. The power of the bodies upon themselves, and the power of the bodies despite themselves, underlines the political character of the image. As pictures or advertisements, photography’s taken between the American and the European continents reveal the sexual identity of the Nations. Thus, from the system of binary opposition between the sexes in the twentieth century, we go to the distinctions of genders - queerness - in the twenty-first century. The body and its photographic representations open a new realm of gender, which, at the rhythm of the tempo of a caress, leads to a veritable revolution of the views.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (643 f.)
  • Annexes : Bibliogr. et iconogr. par artiste f. 490-570. Bibliogr. générale f. 572-606. Iconogr. f. 607. Index. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?