L'image paradoxale : les relations fixité-mouvement dans l'image optique, de la "camera obscura" aux animations interactives

par Caroline Chik

Thèse de doctorat en Esthétique, Sciences et Technologie des Arts. Arts plastiques et photographie

Sous la direction de Jean-Louis Boissier.

Soutenue en 2009

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette thèse vise à analyser la nature des relations entre fixité et mouvement qui se sont nouées tout au long de l'histoire de l'image optique — ou issue d'une prise de vue(s) — depuis ses origines jusqu'à ses formes les plus récentes. À l'ère du numérique, les frontières entre les catégories, les états de l'image s'ouvrent de manière évidente. Dans certaines animations interactives artistiques en particulier, l'image optique n'est plus nécessairement une image fixe ou une image animée. Elle semble être, paradoxalement et de plus en plus, les deux à la fois. La nature ainsi bouleversée de l'image ne se caractérise plus par son état, puisque celui-ci est désormais variable. Mais bien plus, il semble que le clivage "image fixe versus image animée" n'ait pas toujours eu cours. Un regard rétrospectif et panoramique sur l'image optique nous enseigne qu'elle fut de tout temps travaillée par des liens étroits, spécifiques et féconds entre les deux états. Cette hypothèse se vérifie à travers une étude historique, esthétique et technique de l'image photographique dans ses rapports au mouvement, de l'image optique animée dans sa fixité constitutive ainsi que de l'image optique interactive en tant qu'image fixe-animée. Elle s'appuie sur de multiples images, œuvres, dispositifs, formes et figures allant de la camera obscura aux animations interactives, qui tous tendent à souligner la nature paradoxale de l'image optique.

  • Titre traduit

    Paradoxical image : the fixity-motion links in optical image, from camera obscura to interactive animations


  • Résumé

    This thesis aims to study the nature of links between fixity and motion that have been established all along the history of optical image, from its origins up to its most recent forms. In the digital era, the boundaries between image categories or states are opening up obviously. In particular in some artistic interactive animations, optical image is not necessarily a fixed picture or a moving picture anymore. Its seems to be, paradoxically and more and more, both at a time. The nature of image is not characterized by its state anymore since this one from now on is variable. Furthermore, it seems that the divide « fixed picture versus moving picture » has not always been in effect. A retrospective and panoramic look of optical image teaches us that it has always been questionned by close, specific and fecund links between both states. This hypothesis is borne out through a historical, aesthetic and technical study of photographic image in connection with movement, of optical moving picture in its constituent fixity, and at last of optical interactive image as fixed-moving picture. It relies on many pictures, works, devices, forms and figures that get from camera obscura to interactive animations, and that all tend to underline the paradoxical nature of optical image.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

L'image paradoxale : fixité et mouvement


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (357 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 341-348. Iconogr. p. 349-352

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2653
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Informations

  • Sous le titre : L'image paradoxale : fixité et mouvement
  • Dans la collection : Arts du spectacle , 1955-4893
  • Détails : 1 vol. (292 p.)
  • ISBN : 978-2-7574-0174-3
  • Annexes : Bibliogr. et liste de sites Internet p. [269]-278. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.