Les arts de la rue en France : 1968-2005 : étude socio-historique

par Hee-Kyung Lee

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Rémy Ponton.

Soutenue en 2009

à Paris 8 .


  • Résumé

    La présente thèse dresse l'inventaire de la construction d'un univers social, relativement récent, qui se développe après 1965, depuis sa naissance avec le théâtre de rue, jusqu'en 2005. Le terrain empirique est constitué par les compagnies historiques, les jeunes compagnies, les institutions officielles, les marchés, et les dispositifs politiques. Le cadre théorique fait référence aux travaux de Pierre Bourdieu, à l'histoire sociale de Norbert Elias, aux travaux sur la dimension collective artistique de Norbert Bandier, et à l'analyse des rapports de générations de Karl Mannheim. On examine les facteurs qui permettent la formation d'un groupe d'innovateurs qui se retrouvent autour de la pratique du théâtre dans la rue, en opposition avec les traits dominants de l'histoire du genre théâtral en France. On s'attache à cerner la construction de réseaux basés sur les affinités et des conditions de travail identiques, la création de circuits de financements et de "lieux de fabrique", l'émergence d'une visibilité dans le cadre des politiques culturelles de certaines municipalités. La dernière partie de l'étude porte sur les relations et regards croisés entre les nouvelles compagnies, qui n'ont pas participé aux péripéties de l'histoire fondatrice de cette pratique artistique, et les agents historiques plus anciens, toujours présents, et placés désormais dans une position de pouvoir. La thèse conclut avec des éléments pour une appréciation de ce débat, engagé entres les "agents historiques", dont on ne peut pas ignorer la contribution, et les "jeunes" dont on connaît aussi précisément, avec cette recherche, les orientations et les capacités.

  • Titre traduit

    Street Arts in France : 1968-2005 : socio-historical study


  • Résumé

    The present thesis examines the socio-historical process of the construction of a relatively recent social field, from its gradual birth to the rationalization as the field of Street Arts. The empirical observations on historic companies, young companies, markets, institutions, and political devices and the theories of the field by Pierre Bourdieu, the social history by Norbert Elias, the collective dimension of art by Norbert Bandier and Rémy Ponton, and the generations of Mannheim are combined to pursue the central aims of this study: the analysis of explicit logic and objective determinations of the process of the construction of this social field and the analysis of implicit logic of the process through the confrontation between the old historic agents and newcomers This thesis consists of four parts. The analysis of the generational contents allowing individuals with different courses to come to unite into a real group and create a particular affinity, the construction of the network of Street Arts, the development of the field of Street Arts through a struggle of positioning, finally the investigation of the relationship between a new generation of artists who did not participate in this construction and the historic generations.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par l'Harmattan à Paris

Les arts de la rue en France : une logique de double jeu


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (422 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 340-352

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2639
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Les arts de la rue en France : une logique de double jeu
  • Détails : 1 vol. (269 p.)
  • ISBN : 978-2-343-00343-6
  • Annexes : Bibliogr. p. 251-264. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.