A la recherche du dernier ancêtre commun aux eucaryotes : l'apport de la phylogénomique

par Elie Desmond-Le Quéméner

Thèse de doctorat en Phylogénie moléculaire

Sous la direction de Simonetta Gribaldo.

Soutenue en 2009

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    In search of the last eukaryotic common ancestor: the contribution of phylogenomics


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail de thèse porte sur l'analyse de l'évolution des systèmes cellulaires eucaryotes. Aujourd'hui la disponibilité de nombreux génomes complets eucaryotes ouvre, en effet, la possibilité d'aborder leur évolution par des méthodes in silico de phylogénomique. Le but de cette thèse est de clarifier plusieurs étapes capitales de l'origine et de l'évolution ancienne des eucaryotes. Pour ce faire j'ai analysé l'évolution de trois systèmes clés. L'analyse du ribosome mitochondrial permet d'éclairer l'origine et l'histoire de la mitochondrie. Elle apporte de précieuses informations sur la nature de ce système chez le dernier ancêtre commun aux eucaryotes (le LECA) et sur le moment ou a eu lieu la symbiose. Elle montre, de plus, que des analyses de protéomiques de ces complexes macromoléculaires dans les lignées modernes peuvent apporter d'importantes informations pour la phylogénie générale des eucaryotes. L'analyse de la voie de biosynthèse des stérols indique que le LECA était déjà capable de synthétiser des stérols très élaborés et qu'il devait donc vivre en milieu aérobie. Elle indique, par ailleurs, que cette voie n'est pas d'origine bactérienne. Enfin elle met en évidence les richesses enzymatiques que recèlent les protistes. L'analyse de l'évolution des familles de P-ATPases montre que le LECA devait déjà posséder un système d'endomembranes complètement développé. Elle apporte, de plus, plusieurs illustrations de transferts horizontaux de gènes entre eucaryotes et elle montre comment des expansions de familles de gènes à la base de certaines lignées ont ouvert la voie au développement de la multicellularité.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (278 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 299 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2009) 229
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.