Etude de l'activité antivirale de protéines de la famille TRIM au cours de l'infection par des pseudo-particules rétrovirales et l'adénovirus humain de type 5

par Mélanie Parise

Thèse de doctorat en Microbiologie et virologie

Sous la direction de Uriel Hazan.

Soutenue en 2009

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Antiviral activity of proteins belonging to the TRIM family during infection by retroviral pseudo-particles and human adenovirus type 5


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Au cours de l'Evolution, les mammifères ont développé des mécanismes de défense contre les pathogènes. En particulier, des facteurs de restriction cellulaires interfèrent avec le cycle de certains virus. Ces facteurs sont exprimés et actifs constitutivement dans la cellule. Plusieurs membres de la famille TRIM (TRIpartite Motif) ont une activité anti-virale : TRIMSalpha interfère avec la réplication du HIV et du MLV chez certains primates, et TRIM19 / PML et TRIM24 / TIF1-alpha interfèrent avec le cycle de l’adénovirus. Notre premier objectif était de déterminer si d'autres TRIM ont une activité anti-virale dirigée contre l’adénovirus de type 5. Pour cela, nous avons étudié l'effet de l'expression transitoire de différents TRIM sur la progression de l'infection par l'adénovirus, et avons ainsi criblé 43 TRIM. Nous avons identifié une nouvelle protéine TRIM à activité anti-adénovirale : TRIM8 / GERP, qui induit un blocage du cycle viral juste avant la réplication. Nous avons aussi confirmé et complété les données disponibles sur la localisation subcellulaire de 6 protéines TRIM, et avons déterminé la localisation et l'aspect jusqu'alors inconnus de 8 protéines TRIM. Certaines protéines TRIM ont été récemment décrites comme induites par les interférons (IFN). Notre second objectif était de déterminer si TRIMSalpha est un intermédiaire de l'activité anti-virale des IFN. Nous avons confirmé que TRIMSalpha humain est induit par les IFN de type I. Et nous avons montré que la restriction de la souche N du MLV est augmentée dans les cellules dans lesquelles TRIMSalpha a ainsi été induit par les IFN, et que cette augmentation est due à l'action de TRIMSalpha.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (227 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 318 Réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2009) 212
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.