Imagerie non invasive de la plaque d'athérosclérose vulnérable : place de la médecine nucléaire, du scanner et de l'imagerie par résonance magnétique

par Fabien Hyafil

Thèse de doctorat en Biologie et pharmacologie de l'hémostase et des vaisseaux

Sous la direction de Laurent Feldman.

Soutenue en 2009

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Non invasive imaging of vulnerable atherosclerotic plaques : place of nuclear medicine, computed tomography and magnetic resonance imaging


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les syndromes coronariens aigus sont associés dans la majorité des cas à la rupture ou l'érosion d'une plaque d'athérosclérose vulnérable, qui se caractérise plus par sa composition que par son retentissement sur la lumière artérielle. L'identification des plaques d'athérosclérose vulnérables, à haut risque évolutif, par des techniques d'imagerie non invasives pourrait permettre une meilleure stratification du risque cardio-vasculaire individuel et l'instauration précoce de traitements visant à stabiliser les plaques d'athérosclérose. Dans ce travail, nous décrivons les principaux aspects histologiques et activités biologiques caractérisant les plaques d'athérosclérose vulnérables, afin de définir des cibles d'intérêt pour les différentes techniques d'imagerie. Nous discutons ensuite les problématiques spécifiques rencontrées dans le développement de radio-traceurs ou d'agents de contraste visant à détecter ces activités biologiques dans les plaques d'athérosclérose. Nous décrivons les techniques existantes pour l'identification de certaines caractéristiques des plaques d'athérosclérose vulnérables en scintigraphie, tomographie par émission de positons, scanner et imagerie par résonance magnétique (IRM). Enfin, nous présentons les travaux récents démontrant que certaines activités biologiques présentes dans les plaques d'athérosclérose vulnérables, telles qu'une activité phagocytaire augmentée des cellules inflammatoires, le développement d'une néoangiogénese et l'augmentation de l'activité des protéases, peuvent être détectées à l'aide de nouveaux agents de contraste pour le scanner et l'IRM dans des modèles expérimentaux d'athérosclérose.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (262 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 263 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2009) 170
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8482
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.