Physiopathologie de la pancréatite chronique et carcinogénèse pancréatique

par Frédéric Marrache

Thèse de doctorat en Métabolisme, énergétique et régulations nutritionnelles

Sous la direction de Pierre Bedossa.

Soutenue en 2009

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Pathophysiology of chronic pancreatitis and pancreatic carcinogenesis


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le lien entre inflammation chronique et carcinogénèse est bien établi dans de nombreux organes. C'est notamment le cas pour le pancréas. Il a été démontré que la pancréatite chronique est un facteur de risque de survenue de radénocarcinome pancréatique. Cependant, les bases physiopathologiques de cette association ne sont que mal connues. Des travaux récents ont mis en lumière un aspect original de la carcinogénèse associée à l'inflammation chronique : dans un modèle de gastrite chronique induite par l'infection par Helicobacter, il a été démontré que des cellules d'origine médullaire sont capables de se différencier en cellules épithéliales et que leurs descendantes contribuent significativement aux différentes lésions observées au cours de la carcinogénèse gastrique (métaplasie, dysplasie de bas grade, dysplasie de haut grade, adénocarcinome invasif). L'objectif de nos travaux était de mieux comprendre le lien entre pancréatite chronique et adénocarcinome pancréatique. Pour cela, nous avons eu deux approches distinctes. La première partie de notre travail a été de créer un modèle animal de pancréatite chronique reposant sur l'expression transgénique d'une cytokine proinflammatoire, l'interleukine 1beta. Ce modèle pourra être utilisé à l'avenir pour établir un modèle de carcinogénèse pancréatique liée à l'inflammation chronique. La deuxième partie de notre travail avait pour objectif d'étudier la capacité des cellules d'origine médullaire à se différencier en cellules pancréatiques au cours de la pancréatite chronique. Nous avons pu montrer qu'au cours de la pancréatite chronique les cellules d'origine médullaire peuvent se différencier en cellules étoilées du pancréas, et plus rarement en cellules canalaires.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (147 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 420 Réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2009) 125
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8570
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.