Instabilité des triplets répétés CTG dans la dystrophie myotonique de Steinert : rôle des protéines MSH2 et MSH3

par Stéphanie Tomé

Thèse de doctorat en Génétique

Sous la direction de Geneviève Gourdon.

Soutenue en 2009

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    CTG repeat instability in myotonic dystrophy type 1 : the role of MSH2 and MSH 3


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La dystrophie myotonique de Steinert (DM1) est une maladie neuromusculaire qui se caractérise par une amplification anormale de triplets CTG dans la région 3'UTR du gène DMPK. Dans la population normale, la taille des CTG est inférieure à 37 et reste stable au cours des générations. En revanche, chez le patient DM1, la taille des répétitions est supérieure à 50 CTG, augmente au cours des générations (instabilité intergénérationnelle) et au sein des tissus (instabilité somatique). Le laboratoire a crée un mode��le murin à partir d'un fragment d'ADN humain contenant le locus DMPK avec plus de 300 répétitions et ses séquences environnantes pour étudier les mécanismes d'instabilité des CTG dans la DM1. Ce modèle est le seul à reproduire, à la fois une instabilité intergénérationnelle et somatique similaire à celle observée chez les patients. Ces souris nous ont permis d'identifier, in vivo, deux gènes responsables de l'instabilité des triplets CTG Msh2 et Msh3. Ces deux protéines interviennent dans la réparation de l'ADN en utilisant différents modes opératoires. L'objectif de ma thèse a été de préciser le mode d'action, inconnu à ce jour, de MSH2 et MSH3 dans l'instabilité des CTG. J'ai ainsi montré que l'activité ATPase de MSH2 est nécessaire pour faciliter la formation des expansions et que la seule fixation de MSH2 sur les CTG semble ne pas être suffisante pour générer ces mêmes expansions. Par ailleurs, j'ai constaté qu'une surexpression de MSH3 d'au moins 5 fois n'est pas suffisante pour perturber l'instabilité dans certains tissus. Mes travaux de thèse ont permis une avancée majeure dans la compréhension des mécanismes d'instabilité des triplets répétés dans la DM1.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (170 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 361 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2009) 086
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.