Etude comparée de l'infection de cellules de l'hôte mammifère et de cellules du vecteur moustique par le virus de la Fièvre de la Vallée du Rift

par Psylvia Léger

Thèse de doctorat en Virologie

Sous la direction de Michèle Bouloy.

Soutenue en 2009

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Comparative study of the infection of mammalian and mosquito cells by Rift Valley Fever Virus


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le Virus de la Fièvre de la Vallée du Rift (VFVR) est un virus appartenant à la famille des Bunyaviridae et au genre Phlebovinis. Cet arbovirus, transmis par les moustiques, infecte l'homme et les ruminants et est à l'origine de nombreuses épidémies/épizooties. Le segment S utilise une stratégie ambisens afin de coder la nucléoprotéine N ainsi que la protéine non structurale NSs. Bien que le cycle viral soit exclusivement cytoplasmique, NSs forme des filaments nucléaires. Cette protéine est à l'origine d'au moins deux mécanismes délétères lors de l'infection de cellules de mammifère. En interagissant avec la sous-unité p44 du facteur général de transcription TFIIH, NSs induit progressivement l'inhibition de la transcription générale. De plus, nos résultats mettent en évidence la fonction d'antagoniste de l'interféron P (IFN(3) de cette protéine. Cette dernière interagit avec les protéines cellulaires SAP30, appartenant aux co-répresseurs, et le facteur de transcription YY1. Ces interactions sont à l'origine de l'inhibition de l'expression de l'IFNp. Contrairement à ce qui est observé chez le mammifère, l'infection de cellules de moustique semble asymptomatique. Afin de déterminer les événements moléculaires à l'origine de ce contraste frappant, nous avons étudié l'infection de cellules de moustique et montré la conservation des interactions entre NSs et les orthologues de p44 et de SAP30 dans ces cellules. Dans les cellules d'arthropode, le mécanisme d'inhibition transcriptionnelle est semblable à celui observé dans les cellules murines. Toutefois, la protéine NSs est progressivement éliminée, ce qui entraîne la levée de l'inhibition délétère.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (198 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 314 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2009) 073
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.