Broder sur la mort : L-F Céline et la question de la ligne

par Yeryung Kim

Thèse de doctorat en Littérature française du 20ème siècle

Sous la direction de Évelyne Grossman.

Soutenue en 2009

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Embroider on the death : L.-f. céline and the question of the line


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Pour Céline, toute son œuvre se concentre sur la recherche de la "ligne mystérieuse". Cette ligne, créée par l'art sur sa limite et par la mise en présence subtile de ce qui disparaît par nature, nécessite une espèce de mort, mais qui procure une possibilité d'apporter cet événement fondamental : ouvert au temps inouï. C'est une mort transfigurée grâce à la "broderie du Temps". À la misère du corps physique soumis à la Nature se substitue l'exploration d'un corps texte. Il s'agit de puiser à même la fuite ou le mouvement perpétuel de la fêlure, un principe essentiel et une forme nouvelle de l' art, qui, désormais, au lieu de se fonder sur les mesures préétablies, s'expose volontiers au temps de l'aventure et traverse, par la force de l'imagination et du rêve, un univers "chaoïde" à l'instant de se présenter.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (319 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Réf. p. 309-318

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2009) 067

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11826
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.