Monnaie, épargne et crises politiques dans la France du XXe siècle

par Vincent Tournié

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de André Gueslin.

Soutenue en 2009

à Paris 7 .


  • Résumé

    Monnaie, épargne et crises politiques dans la France du XX ème siècle est une thèse consacrée à l'étude de l'épargne populaire face à un type de crises très spécifiques. Partant du constat que les crises politiques étaient celles qui faisaient le plus réagir les épargnants des Caisses d'épargne, notre intérêt s'est donc porté plus particulièrment sur cette relation entre l'épargne et les crises politiques. En cherchant à comprendre ce mécanisme qui engendra les plus graves difficultés pour les Caisses d'épargne entraînant des retraits massifs et mettant gravement en danger leurs comptes, c'est le blocage ou la possibilité de blocage dû aux crises qui fait réagir les épargnants. Cette étude permet de comprendre pourquoi lors des crises chacun cherche à transformer son épargne sous la forme qu'il juge la plus sécurisante; au XXe siècle c'est la monnaie fiduciaire Le run bancaire dans le cadre d'une crise politique constitue donc l'acte de transformer sa monnaie scripturale i en billets de banque et poursuivre ainsi son épargne sous une forme jugée plus sûre. Cette Hypothèse de la continuité s'explique par le fait que l'épargnant en transformant son épargne en actif plus liquide recherche avant toute chose la fluidité de son action. Pour le démontrer il convient de voir la réaction des épargnants face à l'ensemble des crises politiques qui ont jalonné la France du siècle dernier. C'est-à-dire étudier les flux de l'épargne populaire durant les crises, principalement ceux des Caisses d'épargne ordinaire ainsi que les flux de la monnaie fiduciaire.

  • Titre traduit

    Money, savings and political crises in 20th-century France


  • Résumé

    This thesis devoted to the study of savings and savers of French Savings Banks confronted with a highly specific type of crisis. Indeed Wars, industrial unrest, and international crises ail had an influence on the movement of funds ranging from a reluctance to make deposits to the most uncontrolled forms of bank runs. Accordingly, we then focused their attention more specifically on the relationship between savings and political crises, and we set out to understand this mechanism that created the most serious difficulties for the Caisses d'Epargne, leading to massive withdrawals and seriously jeopardizing the accounts of the French savings banks. The principal aim of this thesis is to show that it is the freezing of accounts, or the possibility of seeing their accounts frozen, due to crises that trigger a reaction on the part of savers. We are going to demonstrate that savers, when faced with this type of crisis, attempt to transform their savings into what they consider the safes form of money, i. E. Paper money. We want to show that a bank run within the framework of a political crisis is a perfectly rational and coherent way to respond to the crisis. The transformation of bank money into paper money represents the transfer of financial resources from one form of money into another form, considered more secure.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (573 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 320 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2009) 052

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11770
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.