Patrimoine et Plan local d'urbanisme à Paris : A nouvelles protections, nouveaux patrimoines ? (2001-2006)

par Nathalie Méraud

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-Pierre Vallat.

Soutenue en 2009

à Paris 7 .


  • Résumé

    Octobre 2001, la Ville de Paris met en chantier la conception du Plan local d'urbanisme (PLU), en remplacement de l'ancien Plan d'occupation des sols (POS). Le PLU doit déterminer l'utilisation et l'occupation du sol pour les dix à vingt prochaines années. Du fait de l'évolution de la notion de patrimoine, d'une part, et des politiques d'urbanisme, d'autre part, le PLU de Paris, au titre de l'article L. 123-1 §7° du code de l'Urbanisme, peut, désormais, identifier et protéger le patrimoine bâti de la cité. La Ville invite les parisiens, notamment via les tout nouveaux conseils de quartier et les associations, à prendre part à la construction du PLU. En juin 2006, à l'issue d'une vaste concertation et de l'enquête publique qui la suit, ce ne sont pas moins de 6 000 biens qui sont protégés au titre des « Protections Ville de Paris » (PVP). Ces biens, parce qu'ils ont été reconnus importants au regard de l'histoire architecturale parisienne, devront être valorisés. Leur démolition est interdite par le règlement du PLU. Ces 6 000 PVP sont à rapprocher des quelque 1 800 biens déjà protégés au titre des Monuments historiques à Paris. Si ces derniers reconnaissent un patrimoine souvent prestigieux d'envergure nationale, les PVP mettent en valeur un patrimoine certes local, plus modeste, mais dont la contribution à la construction de Paris est évidente.

  • Titre traduit

    Heritage and local plan of Urban planning in Paris : with new protections, new heritage? (2001-2006)


  • Résumé

    October 2001, the city of Paris creates the concept of the Local Plan of Urban Planning (LPUP), in replacement of the older Occupation Plan of Grounds. The LPUP must determine the use and occupation of grounds for the next ten to twenty years. Due to the evolution of the concept of heritage on one of the hand, and urban politics on the other hand, the LPUP of Paris, in accordance to the article L. 123-1 §7° of the Town Planning code, can now identify and protect the built heritage. The city invites Parisians, in particular via the new district Council and residents associations, to take part in the construction of LPTP. In June 2006, at the conclusion of a vast dialogue and public Survey which follows, it is not less than 6000 goods that are protected under the title of « Protections Ville de Paris » (Protections from the City of Paris) (PVP). These goods, because they where reported important regarding the history of Parisian architecture, will have to be valorized. Moreover, they're demolition is forbidden by the rule of LPUP. These 6000 PVP are to be brought closer to 1800 other goods already protected under the title of Historical Monuments in Paris. If these last named goods are recognized as most prestigious, and of a national scale, the PVP as put in value an heritage, admittedly local and more modest, but which the participation to the construction of Paris is obvious.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (626 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 291 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2009) 040

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11662
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2831
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.