L'idée de sociabilité utopique selon Charles Fourier

par Tomomi Fukushima

Thèse de doctorat en Sociologie politique

Sous la direction de Miguel Abensour.

Soutenue en 2009

à Paris 7 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet l'idée de sociabilité utopique selon Charles Fourier. Aujourd'hui encore, les sciences sociales n'accordent pas autant d'importance à sa théorie économique qu'à ses récits utopiques, sous prétexte que la réalité s'oppose toujours à l'utopie. Pour se dégager de cette opposition stérile, nous proposons de suivre le cheminement de l'ironie à l'humour répété dans ses textes. Sans doute, sa critique de la Civilisation participe de l'ironie, accusant l'hypocrisie civilisée de camoufler de sales vérités. Mais l'ironie ne suffit pas à englober tous ses styles car elle ne propose pas de remède à notre misérable réalité. Seul l'humour peut y parvenir et pénétrer la réalité dans ses moindres replis. Par ce cheminement, Fourier a assimilé la réalité, en la modifiant, pour élaborer son utopie. De différents faits, depuis un texte de Plutarque jusqu'à une revendication au droit de vol, en passant par la légalisation révolutionnaire du divorce et de l'adoption servent ainsi pour la construction de son utopie. Nous insistions aussi sur le politique de la théorie fouriérienne. Fourier implique, dans la fonction des passions, des partis qui finissent par changer de configurations sensuelles. Une histoire intitulée « La rédemption de la sainte héroïne », insérée dans son Nouveau monde amoureux, démontre assez bien cette passion politique. En prenant racine dans le règne des faits, l'utopie de Charles Fourier cherche obstinément une autre réalité cachée, latente. Une réalité impossible, selon l'expression de Simone Debout, qui est toutefois susceptible de mettre en relief la pauvreté de nos connaissances de la réalité.

  • Titre traduit

    The idea of utopian sociability according to Charles Fourier


  • Résumé

    The object of this thesis is to illustrate the idea of utopian sociability according to Charles Fourier. Though social sciences tend to attach more weight to his economic theory than to his utopian story, on the pretext that reality is a natural opponent of utopia. To get out of this sterile opposition, this thesis proposes to follow a course from irony to humor, repeated in his texts. Certainly, his critic of Civilization partakes of irony, in blaming civilized hypocrisy as a disguise of bare truth. However, to comment on irony is not sufficient to take in ail his style. Irony does not provide any remedy for our miserable reality. Indeed, only humor can attain this end/and penetrate through the reality. To reach to his utopia, Fourier pursues this course assimilating reality while modifying it. Thus different facts, from Plutarch's text to claim for the right to theft, passing through the revolutionary legislation of divorce and of adoption, served for construction of his utopia. This thesis reclaims the political in fourierian theory, too. Fourier's theory of passions has implication that leads to change configuration of the sensible. A drama inserted in the New amorous world, "Saint heroine's redemption", illustrates this political passion. Though the realm of facts forms the basis of his utopia, it obstinately searches for a hidden and latent reality. An impossible reality, to use Simone Debout's words, which is susceptible to throw into relief the poverty of our Knowledge of the reality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (342 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Réf. bibliogr. p.305-344

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2009) 013

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11391
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.