Dissocier conscience et attention ? : caractérisation expérimentale de la relation entre les bases cérébrales de la conscience visuelle et de l’attention spatiale

par Valentin Wyart

Thèse de doctorat en Neurosciences cognitives

Sous la direction de Catherine Tallon-Baudry.

Soutenue en 2009

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Telling awareness and attention apart ? : toward a characterization of the relationship between the cerebral bases of visual awareness and spatial attention


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans quelle mesure ce que nous percevons consciemment dépend-il de ce vers quoi nous portons notre attention ? Malgré une caractérisation fine des effets comportementaux de l’attention visuelle sur la perception consciente, le degré de recouvrement entre leurs bases cérébrales reste sujet à controverse. Au cours de cette thèse, nous avons donc tenté de caractériser expérimentalement la relation entre les bases cérébrales de la conscience visuelle et de l’attention spatiale. Pour cela, nous avons enregistré les signaux magnétoencéphalographiques (MEG) de participants pendant que ceux-ci portaient leur attention dans la direction (ou dans la direction opposée) de stimuli visuels au seuil de détection consciente. L’analyse croisée de la réponse cérébrale aux stimuli a révélé des corrélats dissociables de la conscience visuelle et de l’attention spatiale, dans deux situations expérimentales différentes imposant des contraintes orthogonales à la perception visuelle. Dans une première étude, nous avons montré que la synchronisation de la réponse visuelle à des stimuli très faiblement contrastés était corrélée avec la conscience visuelle et l’attention spatiale à différentes fréquences dans la bande gamma (30-150 Hz). Puis, dans une seconde étude, nous avons étendu cette dissociation en montrant que la détection consciente de stimuli masqués dépendait de la latence des premières activations visuelles ventrales, indépendamment de l’attention spatiale. Dans une troisième étude, nous avons intégré ces résultats dans le cadre conceptuel de la prise de décision, en montrant comment des mécanismes cérébraux indépendants peuvent contribuer de façon cumulative à la détection consciente.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (309 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 269-298. 530 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2009 769
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.