Mécanisme moléculaire de la réparation de l'ADN chez Deinococcus radiodurans

par Dea Slade

Thèse de doctorat en Génétique

Sous la direction de Miroslav Radman.

Soutenue en 2009

à Paris 6 .

  • Titre traduit

    ˜The œmechanism of DNA repair in heavily irradiated Deinococcus radiodurans


  • Résumé

    Deinococcus radiodurans est une bactérie qui présente une exceptionnelle résistance à de nombreux stress génotoxiques qui fragmentent notamment son génome en une multitude de segments. Nous avons montré que la réassociation des fragments générés dépend d’un nouveau mécanisme moléculaire, qui implique l’activité interdépendante de la recombinaison et de la réplication de l’ADN. Dans une première étape, la majorité des fragments est réassemblée par la voie de « synthèse étendue par appariement des brins » (extended synthesis-dependant strand annealing ou ESDSA). Les protéines RecA et RadA initient la synthèse de nouveaux brins en utilisant comme matrice l’ADN complémentaire d’un fragment chevauchant appartenant à une autre copie génomique de la même cellule. Polymérase III est essentielle pour l’initiation de la synthèse réparatrice de l’ADN, tandis que les ADN Polymérases III et I sont nécessaires pour l’élongation de la synthèse. Dans une seconde étape, les longs fragments linéaires reconstitués sont réassemblés en chromosomes circulaires par recombinaison homologue dépendante de RecA.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([VIII]-305 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 251-305. 1269 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2009 758
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.