Structure et fonctionnement de cryptochrome, photorécepteur à la lumière bleue

par Sarah Burney

Thèse de doctorat en Science de la vie

Sous la direction de Margaret Ahmad.

Soutenue en 2009

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les cryptochromes sont des photorécepteurs capables de percevoir la lumière bleue chez les plantes et les animaux où ils ont des fonctions importantes de signalisation. Cependant chez les plantes, les connaissances sur leurs interactions avec d’autres voies de signalisation, leur mode d’activation et leur évolution restent faibles. Il est démontré dans cette thèse qu’il y a de fortes interactions entre les voies de signalisation des cryptochromes et celles des phototropines, la seconde famille de photorécepteurs capables de percevoir la lumière bleue chez les plantes. Plus précisément, les cryptochromes régulent l’activation et l’expression des phototropines. Il est montré dans une deuxième étude que les cryptochromes de plantes peuvent subir des changements de conformation en réponse à des ligands métaboliques tels que l'ATP et cela indépendamment de la lumière. Ceci suggère que les cryptochromes peuvent être sensibles à de multiples facteurs et pas seulement à la lumière. Enfin, la partie principale de la thèse décrit les origines possibles de l'évolution des cryptochromes. Une substitution d'un seul acide aminé dans un cryptochrome d’Arabidopsis résulte en une enzyme possédant plusieurs des propriétés de photolyases, qui sont hautement homologues aux cryptochromes, et fonctionnent comme des enzymes de réparation de l'ADN. La structure et la fonction de cette mutation sont analysées en détail et un modèle présentant la façon dont les cryptochromes ont pu évoluer à partir d'un ancêtre photolyase pour devenir des molécules de signalisation est présenté en conclusion.

  • Titre traduit

    ˜The œstructure and function of cryptochrome, a blue light photorecepter


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 155 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 147-154. 124 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2009 729
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.