Galaxies à grand décalage spectral : mesures et contraintes cosmologiques

par Jean Coupon

Thèse de doctorat en Astronomie et astrophysique

Sous la direction de Yannick Mellier.

Soutenue en 2009

à Paris 6 .

  • Titre traduit

    High redshift galaxies : measurements and cosmological constraints


  • Résumé

    Ce travail de thse se concentre sur la mesure des décalages spectraux de galaxies (redshifts) et leurs applications à la cosmologie. Cette étude se place dans le contexte du modèle standard cosmologique dont nous décrivons le fonctionnement et les limites. En particulier nous rappelons que le contenu en matière noire et en énergie sombre constitue la source principale d'investigation des grands relevés cosmologiques présents et futurs. Partant du principe que les redshifts photométriques, seuls capables d'être mesurés pour des millions d'objects, sont indispensables à la cosmologie observationnelle moderne, nous montrons comment il est possible d'obtenir une précision de 1--3\% sur leur mesure. Nous avons appliqué cette méthode sur les données du Canada-France-Hawaii Legacy Survey (CFHTLS) et porté une attention particulière aux erreurs statistiques et systématiques. Nous avons utilisé les catalogues de redshifts photométriques pour mesurer l'agrégation des galaxies dans le CFHTLS wide. Le grand nombre d'objets nous a permis de construire des échantillons limités en volumes pour lesquels nous avons trouvé une forte disparité entre types de galaxies séparés en couleur. Les galaxies rouges sont plus lumineuses et plus agrégées que les galaxies bleues. Nous avons ajusté le modèle de distribution d'occupation des halos (HOD) sur ces échantillons et trouvé un très bon accord avec les données. Nous avons observé que les halos qui abritaient les galaxies rouges étaient plus massifs que pour les bleues et que leur masse augmentait avec la luminosité des galaxies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VI-273 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 269-273. 100 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Patis 6 2009 581
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.