Polymorphisme de l'enzyme de conversion de l'angiotensine chez l'écrevisse, étude de l'isoforme testiculaire

par Juraj Simunić

Thèse de doctorat en Science de la vie - Biochimie et Biologie Moléculaire

Sous la direction de Daniel Soyez.

Soutenue en 2009

à Paris 6 .


  • Résumé

    L’enzyme de conversion de l’angiotensine (ACE, dipeptidyl carboxypeptidase I, kininase II, EC 3. 5. 15. 1) est une métallopeptidase à zinc impliquée dans la biogenèse et la dégradation des peptides. Elle est représentée dans tous les grands groupes d’organismes (procaryotes, invertébrés, vertébrés) ainsi que chez les bactéries. Chez les mammifères, elle existe sous deux isoformes, une forme somatique composée de deux domaines catalytiques de structure proche, qui intervient dans le système rénine-angiotensine-aldostérone, régulateur de la pression artérielle, et une forme testiculaire possédant un seul domaine catalytique. Le rôle de l'ACE testiculaire n’est pas totalement élucidé mais des résultats récents indiquent qu’elle interviendrait dans l’interaction entre le spermatozoïde et l’ovule. Chez les invertébrés, l’ACE a d’abord été découverte chez la mouche Musca domestica et depuis elle a été identifiée dans de nombreuses espèces. Nous avons mis en évidence cette enzyme par des approches moléculaires dans l’hépatopancréas, les testicules et les hémocytes de l’écrevisse Astacus leptodactylus et ceci représente une première caractérisation de cette enzyme chez les Crustacés. Les quatre séquences partielles obtenues dans les tissus d'Astacus sont homologues mais présentent des différences autour du motif chélateur du zinc HExxH. Des tests in vitro de l’activité enzymatique ont été réalisées sur les différents tissus, une activité maximale étant trouvée dans le testicule. L’étude de l’isoforme testiculaire a été approfondie par séquençage, immunohistochimie, hybridation in situ et par des tests d’activité. Nos résultats montrent que dans les testicules, l'ARNm est localisé principalement dans les spermatogonies, alors que la protéine est présente dans les spermatozoïdes. En revanche dans les canaux déférents l'immunoréactivité est présente uniquement dans le liquide séminal. Les dosages d'activité enzymatique montrent une forte activité ACE dans la fraction membranaire des testicules alors que dans les canaux déférents, l'activité maximale est dans la fraction soluble. Ces résultats sont en accord avec les résultats de l'immunohistochimie et indiquent que pendant la migration des spermatozoïdes, des testicules vers les canaux déférents, l'ACE est clivée de la membrane cellulaire pour être libérée dans le liquide séminal. Ce phénomène a déjà été observé chez les mammifères chez qui l’ACE germinale est ancrée dans la membrane et secrétée dans le liquide séminal par endoprotéolyse. A notre connaissance, nos résultats sont la première mise en évidence d'une telle maturation de l'ACE, en dehors de la famille des mammifères. Une dernière partie de mon travail a été d'explorer l'existence éventuelle d'ACE chez d'autres crustacés. En effet par une recherche bioinformatique, onze nouvelles séquences ACE ont ainsi pu être extraites ou reconstituées dans ce groupe, une chez le homard, une chez le crabe et neuf chez la daphnie. Ces onze séquences ont été comparées à celles de l'écrevisse avec lesquelles elles partagent des similitudes.

  • Titre traduit

    ˜The œpolymorphism of abgiotensin converting enzyme in crayfish, study of the testicular isoform


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([VI-98] f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 69-78. 139 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2009 557
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.