Etude de la désintégration B+ → Ksπ+π0 avec le détecteur BABAR à SLAC

par Jennifer Prendki

Thèse de doctorat en Champs, particules, matière

Sous la direction de Jacques Chauveau.

Soutenue en 2009

à Paris 6 .

  • Titre traduit

    Study of the B+ → KS pi+pi0 decay with the BABAR detector at SLAC


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les désintégrations B± → KSπ+π0 ont été extraites des données enregistrées par le détecteur BABAR auprès de l’accélérateur PEP2 du SLAC et mesurées en mettant en œuvre une analyse en amplitude (analyse de Dalitz). La désintégration recherchée fait partie d’une classe de processus susceptibles de mettre en évidence une physique au-delà du modèle standard et du formalisme de Cabibbo, Kobayashi et Maskawa. L’originalité de ce travail réside dans la mise au point d’un algorithme d’ajustement des événements utilisant la méthode du maximum de vraisemblance étendue applicable sur un lot non discrétisé. Des outils statistiques et de mathématique appliquée originaux ont été développés pour gérer le faible rapport signal sur bruit d’un canal avec un π0 dans l’état final et auquel une désintégration charmée contribue sans aucun facteur d’interdiction. Faute de statistique, la méthode n’atteint pas la sensibilité requise pour tester le modèle standard en mesurant les phases fondamentales. Elle permet par contre de préciser les rapports d’embranchement et les asymétries de CP directes des canaux qui contribuent à la désintégration étudiée.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([257] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 226-230. 78 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2009 539
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.