Physiologie de la somatostatine dans le bulbe olfactif de souris : des interneurones somatostatinergiques à la modulation du comportement olfactif

par Gabriel Lepousez

Thèse de doctorat en Neuroscience

Sous la direction de Cécile Viollet et de Jacques Epelbaum.

Soutenue en 2009

à Paris 6 .


  • Résumé

    Le neuropeptide somatostatine est largement exprimé dans le cerveau et son rôle modulateur via ses six récepteurs est bien établi dans les fonctions neuroendocriniennes et cognitives. La présence de la somatostatine et de ses récepteurs dans le système olfactif, et leur déclin dans plusieurs maladies neurodégénératives associées à des troubles précoces du sens de l’odorat, suggèrent que ce peptide participe au traitement de l’information olfactive. Notre travail démontre que, dans le bulbe olfactif de souris, la somatostatine est exprimée par des interneurones de van Gehuchten précisément situés dans la partie interne de la couche plexiforme externe. Ces interneurones sans axone établissent des synapses dendrodendritiques réciproques avec les dendrites latérales des cellules de projection du bulbe, les cellules mitrales. En agissant sur les récepteurs sst2 exprimés par leurs dendrites, la somatostatine influence la transmission synaptique dendrodendritique entre cellules principales et cellules granulaires qui est l’origine d’oscillations gamma dans le réseau neuronal bulbaire (40-100 Hz). Les variations de la puissance de ces oscillations induites par le blocage ou l’activation du récepteur sst2 sont associées à des modifications du seuil de discrimination olfactive. Ainsi, nos résultats démontrent que la libération endogène de somatostatine participe à la modulation des oscillations gamma bulbaires et à la discrimination olfactive. Ce travail ouvre donc des perspectives sur l’implication de la somatostatine dans le traitement de l’information sensorielle et dans le fonctionnement des réseaux neuronaux du télencéphale.

  • Titre traduit

    Somatostatin physiology in the mouse olfactory bulb : from somatostatin interneurons to olfactory behavior modulation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (186 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 164-181. 473 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2009 490
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.