Influence des caractéristiques de la structure de soin sur la prise en charge périnatale chez les femmes à bas risque en France

par Camille Le Ray-Raux

Thèse de doctorat en Épidémiologie

Sous la direction de François Goffinet.

Soutenue en 2009

à Paris 6 .


  • Résumé

    Si la médicalisation de la grossesse et de l’accouchement a montré un bénéfice chez les femmes à haut risque obstétrical, en revanche pour les femmes à bas risque, un excès d’interventions pourrait être non seulement iatrogène mais également source d’insatisfaction. Une des hypothèses pour expliquer un possible excès de médicalisation chez les femmes à bas risque est d’ordre organisationnel. Les caractéristiques des maternités pourraient avoir une influence sur la fréquence des interventions médicales, indicateurs, dans ce contexte, d’un excès de médicalisation. Les interventions médicales étudiées ont été la césarienne, le déclenchement de convenance, l’admission en néonatologie et la péridurale. Chez les femmes à bas risque, les taux de césarienne en cours de travail et de transfert néonatal étaient plus élevés dans les maternités de niveau 2 et 3. Il existait une association entre la taille et le statut de la maternité et la réalisation d’un déclenchement de convenance. Enfin, la taille de la maternité et le mode de garde de l’anesthésiste étaient associés « choix » des femmes d’accoucher sans péridurale. La structure de soin ne devrait pas, idéalement, avoir d’influence sur la fréquence des interventions médicales chez les femmes à bas risque, et les professionnels de la Périnatalité devraient adapter leurs pratiques au niveau de risque de leurs patients. La diffusion de nos résultats pourrait participer à une réflexion quant aux effets potentiellement délétères de la médicalisation chez les femmes à bas risque.

  • Titre traduit

    Characteristics of the maternity units and perinatal management among low-risk women in France


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    In France, most of women are considered at low-risk. If medicalization of pregnancy and delivery is relevant in high risk women, it is different in the low risk obstetrical context. In these situations, over-medicalization could be iatrogenic for women and their infants. Our hypothesis was that the management of low-risk pregnancies varied according to facilities. In low-risk women, we evaluated the association between characteristics of maternity units and medicalization in the perinatal period, through 4 medical interventions; caesarean during labour, elective induction, admission to neonatal care unit and epidural analgesia. Level 2 and 3 maternity units were associated with an increased risk of caesarean during labour and an increased risk of admission in neonatal care unit. There was an association between size and status of the maternity units and realization of an elective induction. Finally, the reported choice to give birth without epidural analgesia appeared associated with the organization of the maternity units. Theoretically, only medical condition should guide decisions to perform interventions in low-risk women, without influence of the characteristics of the maternity units and physicians should adapt their practices according to the level of risk of their patient. The diffusion of our results might help them to become conscious that over-medicalization could be harmful in low-risk women.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([149] f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 102-111. 114 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8858
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2009 483
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.