Cible(s) membranaire(s) et intracellulaire(s) de peptides vecteurs

par Chen Yu Jiao

Thèse de doctorat en Chimie bio-organique

Sous la direction de Sandrine Sagan.

Soutenue en 2009

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les peptides vecteurs ou CPPs (cell-penetrating peptides) sont largement utilisés pour le développement de voies thérapeutiques nouvelles, puisqu’ils sont capables de faire entrer dans les cellules eucaryotes une molécule-médicament. Parmi ces peptides, la pénétratine correspondant à la troisième hélice de l’homéoprotéine antennapédia et Tat (48-60) dérivé de la protéine Tat du virus d’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1), sont les CPPs les plus étudiés. Malgré un nombre important de travaux effectués, leurs mécanismes d’entrée font toujours l’objet d’études à l’heure actuelle. L’endocytose et la translocation sont les deux principaux mécanismes, exclusifs l’un de l’autre, décrits pour l’internalisation des peptides vecteurs. Les contradictions entre ces différents travaux sur des mécanismes ont fait l’objet de mon travail de doctorat. Ce travail a consisté en l’étude des mécanismes d’entrée de différents peptides vecteurs et du rôle des phospholipides et carbohydrates de la membrane plasmique dans cette entrée. La première partie de ce travail correspond à l’étude de la translocation directe de la pénétratine, qui implique seulement les phospholipides, en utilisant la technique de photomarquage. Trois sondes photoactivables ont été introduites dans la pénétratine et testés par leur capacité de photomarquage. Dans une deuxième partie, la meilleure sonde a été choisie pour étudier l’interaction de la pénétratine avec les phospholipides, sur des membranes modèles de composition lipidique définie. Les résultats montrent que la pénétratine photomarque, de manière reproductible, les chaînes d’acide gras, et qu’elle présente une préférence pour les acides gras insaturés et les têtes polaires chargées négativement. La troisième partie a été consacrée à l’étude du rôle de la translocation et l’endocytose et des glycosaminoglycans (GAGs) à la surface des cellules dans l’entrée des différents CPPs, en utilisant la technique de quantification par spectrométrie de masse, sur une lignée de cellule CHO n’exprimant pas des GAGs à la surface et comparée à la lignée sauvage. Nos résultats montrent qu’il existe différentes voies d’endocytose mais aussi la translocation. Le choix de ces différentes voies d’entrée par les peptides vecteurs dépend fortement de leur séquence et peut-être aussi de leur structuration à la membrane, ainsi que du polymorphisme des différents constituants membranaires (lipides, carbohydrates).

  • Titre traduit

    Membrane and intracellular targets of cell penetrating peptides


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([213] f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 174-190. 284 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2009 463
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.