Fostering system research with managed runtimes

par Nicolas Geoffray

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Bertil Folliot.

Soutenue en 2009

à Paris 6 .

  • Titre traduit

    Favoriser la recherche en système avec les machines virtuelles


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Sur des Beaucoup de projets de recherches en système se basent machines virtuelles (VM) de type Java parce qu'elles offrent une meilleure sureté d'exécution et une facilité de développement en comparaison avec des environnements natifs. Cependant, développer une VM est une tâche difficile qui demande beaucoup de temps et de connaissances. Bien que les VMs partagent plusieurs points communs, comme un compilateur ou un ramasse miettes, l'opportunité de partager des projets communs n'a pas encore été exploitée dans le développement de VMs. Cette thèse décrit et évalue VMKit, une VM minimale qui exploite ce partage et facilite le développement de VMs de haut-niveau ainsi que l'expérimentation de nouveaux mécanismes de recherche. Nous avons utilisé VMKit pour développer deux VMs, une machine virtuelle Java, et une machine virtuelle. Net, ainsi qu'un nouveau mécanisme système qui offre une meilleure sécurité d'exécution dans le contexte d'architectures orientées service.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([197] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 173-187. 196 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie . Section Mathématiques-Informatique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2009 435
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.