Dynamique temporelle dela perception émotionnelle et anxiété trait

par Aurélie Foucher

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Stéphanie Dubal.

Soutenue en 2009

à Paris 6 .


  • Résumé

    L'état anxieux influence la cognition dans des domaines aussi variés que l’attention ou la mémoire. Des études suggèrent que cette influence pourrait s’étendre aux mécanismes précoces du traitement de l’information. Au cours de cette thèse, nous nous sommes focalisés sur la modulation de la perception émotionnelle visuelle par l'anxiété. Pour se faire, nous avons mené trois expérimentations en potentiels évoqués, sur deux groupes de sujets non cliniques présentant ou ne présentant pas l’anxiété comme trait de personnalité. La première étude a mis en évidence que la présentation de visages joyeux associés à une tâche de détection de l'émotion provoque une amplification émotionnelle spécifique aux sujets anxieux, 100 ms après la présentation du stimulus. La deuxième étude a permis de montrer que l’induction émotionnelle réalisée grâce à la présentation de scènes menaçantes permet de mettre en évidence des différences précoces entre sujets anxieux et non anxieux, en réponse aux visages apeurés. La troisième étude a révélé que la présence de l’anxiété trait permet de meilleures performances comportementales lors d’une tâche de reconnaissance de lettre, lorsque la charge attentionnelle perceptive est haute plutôt que faible. L’effet de l’anxiété est retrouvé au niveau électrophysiologique via l’une amplification des réponses évoquées obtenues pour des latences de 50 et 100 ms chez les sujets anxieux. Les modulations de l’état émotionnel de sujets anxieux et non anxieux provoquent des différences entre les deux groupes, et ce dès les premières étapes de traitement perceptif émotionnel.

  • Titre traduit

    Temporal dynamic of emotional perception and trait anxiety


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (192 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.164-185. 327 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8414
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2009 423
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.