Coût biologique de la résistance à la vancomycine chez les cocci à Gram positif

par Marie-Laure Foucault

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Catherine Grillot-Courvalin.

Soutenue en 2009

à Paris 6 .


  • Résumé

    Le coût biologique est un des facteurs qui influence la stabilité et la dissémination de la résistance des bactéries aux antibiotiques. La résistance acquise aux glycopeptides de type VanA et VanB est due à un mécanisme sophistiqué impliquant 5 gènes de résistance (vanHAXYZ ou vanYBWHB,BXB) qui combinent la synthèse de précurseurs du peptidoglycane modifiés avec l’élimination de la voie de synthèse chromosomique des précurseurs sensibles, et 2 gènes de regulation (vanRS ou vanRBSB) codant pour un système à deux composantes responsables de l’expression inductible des gènes de résistance. Le coût biologique résultant de ce mécanisme de résistance est présumé élevé. Pourtant, les entérocoques résistants à la vancomycine (VRE) ont disséminé à travers le monde. En revanche, les souches de Staphylococcus aureus résistants à la méthicilline (MRSA) ayant acquis récemment les gènes van des entérocoques (VRSA) ont étonnamment faiblement disséminé. La détermination de la vitesse de croissance de la souche réceptrice de MRSA et son transconjugant VRSA-1 a révélé une réduction minimale de la vitesse de croissance de VRSA-1 par rapport à la souche sensible de MRSA en absence d’induction tandis qu’en absence d’induction, une importante réduction est observée pour VRSA-1 et deux autres souches, VRSA-5 et VRSA-6, par rapport à la souche non-induite correspondante. En revanche, en compétition avec la souche réceptrice de MRSA, VRSA-1 présente un désavantage de compétitivité qui a été attribué au niveau basal d’expression des gènes vanA combiné avec un effet de dosage de gènes dû à la présence de l’opéron van sur un plasmide multicopie. Ce désavantage compétitif de la souche résistante versus la souche sensible pourrait participer à la faible dissémination des VRSA. Le coût biologique de la résistance de type VanB due à l’acquisition du transposon conjugatif Tn1549 a été évalué in vitro et in vivo. L’impact de la présence du transposon étant variable suivant le site d’intégration dans le chromosome, plusieurs dérivés isogéniques de E. Faecalis JH2-2 ont été construits afin de déterminer le coût de l’expression inductible et constitutive de l’opéron vanB ou le coût dû à l’acquisition de Tn1549. Le gène lucR de la luciférase issue de la luciole Photinus pyralis, utilisé comme gène rapporteur après integration dans le chromosome des souches isogéniques, a permis de les différencier en co-culture in vitro et d’évaluer leur « fitness » dans un modèle de souris gnotobiotique. La présence de Tn1549 non-induit n’est pas coûteuse pour l’hôte tandis que l’induction par la vancomycine ou l’expression constitutive de la résistance de type VanB entraîne une réduction significative de la « fitness » de E. Faecalis à la fois in vitro et in vivo, ce qui est en accord avec le faible nombre de souches constitutives rapportées à ce jour en clinique. Même si le coût biologique, à lui seul, n’est pas suffisant pour élucider la capacité de dissémination de la résistance, ces résultats montrent que la régulation inductible des mécanismes de résistance de type VanA et VanB s’avère très efficace pour réduire le coût énergétique de son expression et permet ainsi le maintien de la résistance en absence de pression de sélection.

  • Titre traduit

    Biological cost of vancomycin resistance in cocci gram positive


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([239] f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 99-119. 259 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2009 422
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.