Caractérisation biochimique de structures macromoléculaires induites durant l'infection de cellules par le rotavirus

par Emilie Bessières

Thèse de doctorat en Microbiologie. Virologie fondamentale

Sous la direction de Germain Trugnan.

Soutenue en 2009

à Paris 6 .


  • Résumé

    L’infection de cellules par le rotavirus implique la formation de nombreux assemblages macromoléculaires qui recrutent, en plus des protéines virales, de nombreuses protéines cellulaires nécessaires à la morphogenèse virale, à la signalisation et à la mise en place de défenses anti-virales. Cette stratégie est commune à de nombreux virus. La connaissance de la composition, de la structure et du fonctionnement de ces complexes, dont certains ont été baptisés “usines virales“, est d’un intérêt majeur pour la biologie cellulaire fondamentale et pour la conception de stratégies thérapeutiques innovantes contre le rotavirus. Ce court travail de thèse a été consacré à l’isolement et à la caractérisation de différents complexes viraux correspondant à des étapes précoces de la morphogenèse virale. Un protocole de purification permettant le fractionnement du cytoplasme de cellules infectées par le rotavirus a été mis au point afin (i) d’isoler des complexes macromoléculaires contenant la protéine de la capside intermédiaire, VP6, (ii) d’en analyser le contenu protéique par électrophorèse bidimensionnelle avec une première dimension en conditions non dénaturantes (Blue Native PAGE) suivi d’une deuxième dimension en conditions dénaturantes, (iii) de réaliser une étude protéomique fine pour identifier les protéines impliquées dans ces complexes. Cette approche a permis d’identifier quatre familles de protéines : (a) des chaperonnes cytoplasmiques, parmi lesquelles Hsc70, Hsp70, Hsp90, (b) des chaperonnes réticulaires, telles que la calréticuline, Grp78 et la protéine disulfide isomérase (PDI), (c) des protéines associées à l’actine dont l’Ezrine, l’α actinine 4, la GAPDH et (d) un groupe plus hétérogène contenant des protéines ayant des fonctions métaboliques et des co-chaperonnes. Des études d’immunofluorescence en microscopie optique et des expériences de co-immunoprécipitation ont permis de confirmer l’interaction, au sein de ces complexes macromoléculaires, de la protéine VP6 du rotavirus avec Hsp70, Hsp90, PDI et la calréticuline. Ce travail démontre ainsi la faisabilité d’une approche originale qui doit permettre d’avancer dans la compréhension des mécanismes précoces de l’assemblage et du trafic du rotavirus.

  • Titre traduit

    Biochemical characterization of macromolecular structures induced in cells during rotavirus infection


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (206 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 147-175. 474 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 10117
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2009 349
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.