L' entre-deux-guerres mathématique à travers les thèses soutenues en France

par Juliette Leloup

Thèse de doctorat en Mathématiques

Sous la direction de Catherine Goldstein et de Hélène Gispert.

Soutenue en 2009

à Paris 6 .


  • Résumé

    L’entre-deux-guerres mathématique est étudié à partir des 242 thèses en sciences mathématiques soutenues en France, qui sont analysées à trois niveaux différents. Le premier niveau est celui d'une analyse quantitative de l’ensemble des doctorats. Sont mis en évidence les équilibres entre les différents domaines des sciences mathématiques et les différentes facultés. Les thèses soutenues en province sont étudiées séparément et révèlent les vies mathématiques des facultés de Strasbourg, Poitiers, Lyon et Montpellier. Le deuxième niveau d’analyse est fondé sur l’étude des introductions et des rapports de thèses, le troisième sur celle des thèses en elles-mêmes et des rapports. Le deuxième niveau est appliqué aux thèses soutenues à Paris et classées en arithmétique et algèbre, en géométrie et en théorie des fonctions. Un ensemble de doctorats classés en théorie des fonctions de la variable complexe et les thèses de probabilités sont étudiées avec le troisième niveau. Ces analyses mettent en lumière le rôle joué par certains mathématiciens, comme Élie Cartan, montrent les méthodes et les résultats repris et travaillés dans les thèses et révèlent quelques dynamiques de recherche


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

L' entre-deux-guerres mathématique à travers les thèses soutenues en France

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (574 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 533-574. 554 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?