Extrusion de nanotubes membranaires : de la vésicule à la cellule vivante

par Sébastien Kremer

Thèse de doctorat en Biophysique

Sous la direction de Françoise Brochard-Wyart.

Soutenue en 2009

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les tubes membranaires sont des structures rencontrées dans le monde vivant et notamment dans l'environnement cellulaire. L'extrusion artificielle de tubes représente un outil idéal pour sonder les propriétés de la membrane et ses interactions avec la matrice sous-jacente. Notre technique d'extrusion hydrodynamique a permis d'extraire des tubes membranaires à partir de vésicules géantes ou de cellules ancrées ponctuellement à une micro-pointe et soumises à un écoulement. On s'est intéressé tout d'abord à caractériser la dynamique d'extrusion de tubes extraits de vésicules rendues poreuses par l'action de la streptolysine O. La comparaison avec les dynamiques d'extrusions sur des vésicules classiques a permis de mieux définir le comportement singulier des vésicules poreuses. La multitude de pores présents au sein de la membrane des vésicules entraîne une perte de ses propriétés élastiques. D'autres expériences ont été menées sur des vésicules encapsulant un gel de Poly(Nipam), permettant ainsi de se rapprocher d'un système plus réaliste de la cellule. L'extrusion de tubes sur des vésicules décorées par un polyélectrolyte, le chitosane, a également été étudié. On a poursuivi notre étude sur une lignée de cellules endocrines, les cellules BON. Les relations entre la force et la vitesse d'extrusion obtenue expérimentalement ont été confrontées à notre modèle théorique. Plusieurs paramètres membranaires tels que la viscosité membranaire, l'énergie d'adhésion membrane-cytosquelette ont pu être estimés. Enfin, on s'est intéressé à étudier l'effet d'un apport massif de membrane, provoqué par le déclenchement volontaire de l'exocytose, sur la dynamique d'extrusion de tubes.

  • Titre traduit

    Membrane nanotubes extrusion : from vesicle to cell


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (248-[13] p.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres. 241 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2009 66
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.