Les mécanismes cellulaires de la gonadogenèse chez l'amphibien xenopus tropicals : étude histologique et immunohistologique

par Anwar El jamil

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de May Penrad-Mobayed.

Soutenue en 2009

à Paris 6 .


  • Résumé

    Dans le cadre des efforts qui visent à introduire Xenopus tropicalis comme un nouveau modèle en biologie du développement et de la reproduction, nous avons effectué une étude histologique, cytologique et immunohistologique de la gonadogenèse, afin de comprendre le processus de la différenciation sexuelle chez cette espèce. Nous avons montré que la gonadogenèse progresse selon un gradient antéro–postérieur. En l’absence de marqueurs génétiques du sexe, ce gradient nous a permis de définir les différentes étapes de la différenciation histologique des gonades. Nous avons montré que la structure corticomédullaire, présente dans les gonades des deux sexes chez la plupart des vertébrés, n’est visible que dans la gonade femelle chez X. Tropicalis. Afin d’édifier une table de développement gonadique, nous avons établi la correspondance entre les stades gonadiques que nous avons défini avec ceux du développement larvaire. Cette table pourrait ainsi servir à étudier les effets des différents facteurs sur la différenciation sexuelle. Nous avons ensuite analysé par hybridation in situ et par immunohistologie l’expression de SOX9, un gène conservé chez les vertébrés et dont le rôle dans la différenciation du sexe chez les amniotes est bien connu. Nos résultats montrent que SOX9 n’est pas nécessaire pour déclencher les premiers événements de la différenciation sexuelle des gonades chez X. Tropicalis ; en revanche, comme ceci a été décrit chez les amniotes, SOX9 aurait conservé un rôle dans les stades plus tardifs de la différenciation des gonades mâles. Par contre, contrairement aux amniotes, nos résultats montrent que SOX9 jouerait aussi un rôle au cours de l’ovogenèse. Un tel rôle est discuté en relation avec l’évolution des tétrapodes.

  • Titre traduit

    ˜The œcellular mechanisms of gonadogenesis in the amphibian xenopus tropicalis : a histological and immunohistological study


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( [156 f.] )
  • Annexes : Bibliogr. f. 86-116. 368 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2009 42
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.