Les amoebophryidae (Syndiniales) parasitoïdes de dinoflagellés : cycle de vie, dynamique et spécificité in situ

par Aurélie Chambouvet

Thèse de doctorat en Océanologie biologique et environnement marin

Sous la direction de Laure Guillou.

Soutenue en 2009

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les Syndiniales sont des parasitoïdes marins capables d’infecter un très grand nombre d’organismes planctoniques ou non. Parmi ces pathogènes, les Amoebophryidae, infectent tout particulièrement les dinoflagellés. En rivière de Penzé (Nord Bretagne, France), ces parasitoïdes infectent toutes les espèces présentes, y compris l’espèce toxique Alexandrium minutum. La spécificité de ces interactions est grande : une espèce hôte est infectée par un parasitoïde génétiquement distinct, le même pathogène infectant la même espèce d’une année sur l’autre (entre 2004 et 2006). Ces pathogènes spécifiques sont donc capables de réguler les populations hôtes entraînant une succession rapide des espèces de dinoflagellés. Le nombre croissant de marées rouges (ou efflorescences de dinoflagellés) pourrait ainsi être une conséquence du le découplage entre le dinoflagellé hôte et son pathogène naturel.

  • Titre traduit

    Amoebophryidae (Syndiniales), parasitoid of dinoflagellates : life cycle, dynamic and in situ specificity


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (X-170 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 163-170. 132 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2009 23
  • Bibliothèque : Station biologique. Service de documentation scientifique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M-140420090001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.