Activation artificielle de la cellule T, rôle des contraintes mécaniques

par Benoît Carpentier

Thèse de doctorat en Biophysique cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Nelly Henry.

Soutenue en 2009

à Paris 6 .


  • Résumé

    Au cours de cette thèse, nous avons étudié l’activation artificielle de la cellule T par des colloïdes synthétiques et exploré le rôle des contraintes mécaniques dans le processus d’activation. La reconnaissance spécifique par la cellule T d’un antigène présenté par une cellule présentatrice d’antigène est une interaction majeure qui conduit à la mise en place d’une réponse immunitaire spécifique. Cette interaction est également un élément clef des stratégies d’immunothérapie. Nous avons dans un premier temps, développé un système modèle composé d’une cellule T de la lignée Jurkat et de colloïdes magnétiques diversement greffés pour engager des ligands spécifiques du lymphocyte T. Nous avons réalisé des outils capables de manipuler artificiellement l’activation de la cellule T et examiné la relation entre les caractéristiques de l’interaction de surface telles que nous pouvons les piloter avec les colloïdes modèles et la réponse cellulaire induite. Dans un second temps, nous avons sondé l’effet des contraintes mécaniques sur l’activation de la cellule T en construisant une expérience basée sur l’utilisation d’une pointe électromagnétique permettant d’appliquer des forces contrôlées sur les colloïdes magnétiques fixés aux cellules. Nous montrons ici les premiers résultats qui indiquent que l’on peut activer la signalisation de la cellule T en appliquant une force sur le complexe TCR/CD3. Ces résultats très nouveaux suggèrent que les contraintes mécaniques pourraient faire partie intégrante du mécanisme d’activation de la cellule T. Pour finir, nous discuterons des perspectives de ces résultats pour le contrôle de l’activation de la cellule T et l’ingénierie cellulaire.

  • Titre traduit

    T-cell artificial activation, mechanical stress effect


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 197 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 183-197. 202 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2009 20
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.