Contribution à l'étude des protéines PfHRP2 et pLDH pour leur utilisation dans le diagnostic et le suivi thérapeutique de l'accès palustre

par Sandrine Houzé

Thèse de doctorat en Pharmacie. Parasitologie

Sous la direction de Jacques Le Bras.

Soutenue en 2009

à Paris Descartes .


  • Résumé

    Le paludisme reste la première endémie parasitaire dans le monde responsable de nombreux décès chez l’enfant comme chez l’adulte. Les combinaisons thérapeutiques à base d’artémisinine (CTA) sont la première ligne de traitement dans tous les pays d’endémie. Pour protéger l’efficacité de ces nouveaux traitements, le traitement présomptif du paludisme doit être remplacé par une utilisation ciblée de ces antipaludiques sur des arguments biologiques de confirmation du diagnostic clinique. Les tests de diagnostic rapide (TDR) sont encouragés par l��OMS pour palier les difficultés logistiques des pays d’endémie à réaliser l’examen microscopique (frottis/goutte épaisse). Les TDR reposent sur la détection de protéines plasmodiales, la PfHRP2, protéine spécifique de Plasmodium falciparum et la pLDH, enzyme commune aux quatre espèces majoritaires de Plasmodium parasitant l’homme, par une technique d’immunochromatographie. L’utilisation de ces TDR a permis de mettre en évidence des situations pour lesquelles ces tests étaient d’interprétation délicate. Nous avons déterminé les performances de quatre TDR disponibles sur le marché français dans le diagnostic du paludisme d’importation par comparaison aux techniques microscopiques de diagnostic. Deux études en zone d’endémie, à Madagascar et au Bénin, ont montré la complémentarité de la détection de la PfHPR2 pour le diagnostic de l’accès palustre et de la pLDH pour suivre l’efficacité des antipaludiques prescrits. Enfin, nous avons étudié les raisons intrinsèques liées aux parasites pouvant expliquer les variabilités observées dans les performances analytiques telles que la variabilité d’origine génétique des protéines détectées

  • Titre traduit

    Study of PfHRP2 and pLDH to the diagnosis and the monitoring of the efficacy in malaria


  • Résumé

    Malaria is still the most prevalent parasitic disease of man, with a high burden and fatality rate, particularly in infants. Artemisinin combined therapies recently became the first line for treatment in whole African endemic areas. To salvage drug efficiencies, presumptive treatment of fevers necessitates targeted use of antimalarials on biologically confirmed Plasmodium infections. In endemic countries, rapid diagnostic tests (RDT) are encouraged by the WHO to replace microscope examination of blood smears when good laboratories practices are unavailable or not cost-effective. RDT aim to immunochromatographic detect the plasmodial proteins: PfHRP2, specific to Plasmodium falciparum and pLDH, an enzyme present in P. Falciparum, P. Vivax, P. Ovale and P. Malariae. An estimated diagnostic market of 1 billion dollars annually, prompted numerous disposal developments with various specificities and sensitivities. Difficulties and limitations in interpretation were soon observed following each commercial RDT release. This study aims: 1) to compare four disposals with agreement for diagnostics in France, to microscopy in a multicentric study for diagnostic of imported malaria presenting in hospitals; 2) to confirm, in two studies in Madagascar and Benin, the usefulness of a two protein detection for drug therapeutic efficacy follow-up, 3) to contribute to the understanding of intrinsic parasitic causes of variability such as genetic polymorphisms of target protein. Larger implication of RDT in diagnosis and surveillance of infectious diseases is discussed in light of one decade of malaria experience

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (142 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 128-141

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TPHB 11055
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.