Les médecines complémentaires : de l'ordre de la raison vers la logique du sensible

par Priscilla Nardes Pause

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Michel Maffesoli.

Le jury était composé de Jean-Martin Rabot, Claudia Maria, de Mattos Penna.


  • Résumé

    Nous vivons à une époque de changement et de transformation et nous constatons la remise en cause des grandes certitudes idéologiques, avec l'épuisement des grandes valeurs culturelles qui ont façonné le monde moderne. Dans le domaine de la santé, telle manifestation se traduit aussi par la non-acceptation de que la médecine est une science seulement guidée par la raison. Lg médecine est mise en question sur divers aspects, tout particulièrement sur la difficulté de compréhension de l'être humain en tant que un être multidimensionnel, complexe et en constante interaction avec l'environnement auquel il appartient et sur la difficulté d'acceptation du côté subjectif qu'impliqué les questions de l'existence humaine et par conséquence les questions de santé et de maladie. Dans ce contexte les médecines complémentaires sont cibles d'un intérêt croissant des individus. La proposition d'étude est comprendre le sens que les médecines complémentaires ont pour les individus (patients et professionnels de santé) qui les choisissent comme stratégies de confrontation face au processus de santé-maladie. Une recherche sur la base d'une sociologie compréhensive, c'est-à-dire basée sur une logique qui n'est pas complètement dépurée de sens, de significations et de sentiments qui composent le phénomène a été réalisée. Dans une perspective qualitative, qui comprend la recherche comme un processus de communication, l'entretien a été choisi comme stratégie pour l'obtention de données. La compréhension de données a montré que une médecine fondée sur les préceptes de la rationalité moderne n'est plus suffisante pour répondre les demandes des sujets. Les médecines complémentaires sont visualisées comme une stratégie qui permet d'éviter la rationalité du modèle médical dominant, la médecine spécialisée, technologique et mercantile en adoptant, par contre, une attitude complexe, vitaliste et phénoménologique face à la santé et à la maladie?

  • Titre traduit

    Complementary medicines : from the order of reason to the logic of sensible


  • Résumé

    We are living in a time of changes and transformations and see that the key ideological convictions as well as the basic cultural values which have shaped the modern world, are challenged. In the field of health, this phenomenon can be seen in the refusal of the idea that medicine is a science only guided by reason. Medicine is criticized for different issues, but especially for not taking into account that human beings are complex, multidimensional and that develop in permanent interaction with their environment, and for neglecting the subjective load of all the questions related to human life, and therefore the questions of health and illness too. In this context alternative medicine gains increasing interest. The purpose of this study is to understand the meaning of alternative medicine on the individual (patients and health professionals) who have chosen them as strategies to face the process of health-illness. This research has been done on the basis of a comprehensive sociology, that is grounded on a logic which is not wholly devoid of meaning and feelings which are involved in this phenomenon. Since I have adopted a qualitative perspective viewing the research as a process of communication, the strategy of data collection has been the interview. During the analysis of the data it has become evident that the medicine based on the precepts of the modem rationality is no longer able to satisfy the subjects' demands. The alternative medicine appears as a strategy through which it is possible to avoid the rationality of the dominant medical model, the specialized, technological and mercantile medicine, by adopting, on the contrary, a complex, naturalist and phenomenological attitude in relation to the health and the illness.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (300 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 292-300

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11958
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.