Les visions du monde des dirigeants associatifs de protection de la nature : entre quêtes de sens et rationalité d'actions

par Alice Canabate

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jan Spurk.


  • Résumé

    Il y a près de quarante ans, en pleine euphorie des années 1960-1970, une nébuleuse associative organisée autour des questions de l'avenir de la planète, prenait naissance. La dénonciation du manque de pérennité dans le mode d'administration de la nature pose alors l'économie comme administration politique au cœur du combat, de l'origine et du surgissement même de la contestation écologiste. Or, parmi les Organisations Non Gouvernementales qui ont vu le jour dans ce contexte de mobilisation écologique, certaines d'entrés elles sont parvenues à devenir, aujourd'hui, des organes d'écoute institutionnelle et politique dans le dispositif de politique publique environnementale. Ainsi, la nouveauté de cette forme associative politique, très liée à l'agir institutionnel, a permis à une constellation de décideurs - au demeurant faiblement représentatifs de la totalité des associations -d'émerger dans l'espace public sur ces questions. Pourtant, leur positionnement est ambigu car il y a contradiction épistémique entre rationalité écologique et rationalité économique, et car les impératifs du pouvoir politique et plus encore économique ne peuvent structurellement, historiquement, idéologiquement pas être les mêmes que les leurs. Analyser les visions du monde de ces dirigeants associatifs permet de connaître les termes des contradictions de leur positionnement tant social qu'ontologique et d'observer la forme du vécu hétéronome qui est le leur, pris en étaux entre les quêtes de sens induites par leur position contestataire et les rationalités d'actions auxquels ils sont contraints de se conformer.

  • Titre traduit

    The General Directors of protection of nature organizations and their world views : between search of meanings and rationality of actions


  • Résumé

    Forty years ago, during the 1960-1970's euphoria of the economical growth, associative gathering around the question of the future of the planet was born. The shared consciousness and denunciation of the lack of sustainability in the way nature is administered, reveals Economy as the origin and the central concern of ecological contestation. Nevertheless some of the organizations born in this context of ecological mobilization are today consulted and thus, in a way, engaged with the institutional and political apparatuses that make up public environmental policy. As a consequence, this new form of political associations enables certain directors - however they are lightly representative of the array of organizations - to emerge on the public space on these questions. However their position is ambiguous. First of all, because there is an epistemic contradiction between ecological and economical rationality and secondly because the imperatives and the visions of future of the political power, and 'more over the economical one, cannot be structurally, historically, and ideologically the same as theirs. The world views of these directors is relevant to understanding the contradictions of their positions in social and ontological terms, as well as to underlining the heteronomy they confront as they stand between the quests of meaning that their initial dissenting position yields, and the rationality of actions they are bound to conform to.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (560 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 543-560

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12026
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.