Positionnements subjectifs, mise en scène discursive et pluralité langagière dans les Rhodopes de l'Est (Bulgarie) : approches sociolinguistiques

par Diiana Bodourova

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Cécile Canut.

Le président du jury était Patrick Sériot.

Le jury était composé de Cécile Canut, Patrick Sériot, Jean-Didier Urbain, Alexandre Duchêne, Jean-Marie Prieur, Dejan Dimitrijevic.

Les rapporteurs étaient Jean-Marie Prieur, Dejan Dimitrijevic.


  • Résumé

    Selon la thèse officiellement retenue par les institutions et les scientifiques bulgares, les Pomaks sont des Bulgares qui pour la plupart ont été forcés à se convertir à l'islam, durant la période de domination ottomane entre le XlVe et le XIXe siècles. Parce qu'ils se placent dans un entre-deux, entre la majorité bulgare chrétienne avec laquelle ils ont en commun la langue et la minorité turque musulmane avec laquelle ils partagent la religion, les Pomaks ont, tout au long du siècle dernier, été l'objet de politiques nationalistes, ambivalentes et controversées, des gouvernements successifs, de l'Église orthodoxe mais aussi des représentants d'une organisation pomaque nommée Rodina (Poduna, Patrie). Ils font actuellement l'objet de politiques européennes à visée ethnicisante qui cherchent à les catégoriser en tant que minorité nationale. Cette recherche présente une analyse croisée entre les discours institutionnels, politiques, médiatiques et religieux bulgares et européens, d'une part et, les discours des habitants du village rhodopien, Kondovo, recueillis lors de longs séjours sur le terrain d'enquête, d'autre part. Elle s'inscrit dans une approche d'anthropologie des pratiques langagières permettant de rendre compte des enchâssements discursifs entre perspectives macro et micro, globale et locale. Aux discours extérieurs qui tendent à homogénéiser les notions de « langue », « religion », « appartenance nationale », « appartenance ethnique » ou « identité », s'opposent l'hétérogénéité des pratiques langagières et la fluctuation des positionnements subjectifs des locuteurs, variant en fonction des situations de communication, des interlocuteurs, des échanges, etc.

  • Titre traduit

    Subjective positioning, discursive environment and linguistic plurality in Eastern Rhodopes (Bulgaria) : sociolinguistic approaches


  • Résumé

    According to the thesis officially supported by Bulgarian institutions and researchers, Pomaks are Bulgarians who, in their majority, were forced to convert to Islam during the period of the Ottoman domination between XIV and XIX century. Since they place themselves in a 'between-two position' - between the Bulgarian Christian majority with whom they have a common language and the Turkish Muslim minority with whom they share a religion - during the last century Pomaks were in the focus of attention of ambivalent and controversial nationalist policies, consecutive governments, the Orthodox Church but also of representatives of a Pomak organisation called Rodina (Poduna, Native Land). Currently Pomaks are being affected by ethnicisation-targeted European policy attempting to categorise them as a national minority. This research introduces a cross analysis of Bulgarian as well as European institutional, political, media and religious discourses, on the one hand, and discourses of inhabitants of Kondovo village in the Rhodope Mountains, collected and compiled during the conducted extended field research, on the other. It integrates an anthropological approach of language practices allowing to elucidate the discursive interweaving between micro and macro, global and local perspectives. In that context the external discourses tending to homogenise the concepts of "language", "religion", "national belonging", "ethnic belonging" or "identity" are confronted by the heterogeneity of language practices and the fluctuation of the subjective positioning of the speakers, which vary according to the communication situations, the interlocutors or the verbal exchanges.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (446 p.)
  • Notes : Reproduction sur support microfiches non autorisée par l'auteur
  • Annexes : Bibliogr. p. 319-366

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.