"C'est un problème neurologique ou psychiatrique ?" : ethnologie de la stimulation cérébrale profonde appliquée au trouble obsessionnel compulsif

par Baptiste Moutaud

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Alain Ehrenberg.


  • Résumé

    Cette thèse s'attache à décrire le développement d'un protocole de recherche portant sur l'application d'une thérapeutique expérimentale neurochirurgicale, la stimulation cérébrale profonde, à un trouble psychiatrique, le trouble obsessionnel compulsif (TOC). En nous appuyant sur l'étude ethnographique du Centre d'investigation clinique de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris) depuis lequel cette expérimentation est coordonnée, nous souhaitons l'analyser comme un exemple des neurosciences comme pratique clinique et thérapeutique au sein duquel les modalités de la collaboration entre la neurologie et la psychiatrie dans la recherche clinique et la prise en charge de malades doivent être décrites. Cette thèse retrace l'élaboration d'un protocole situé à l'intersection d'une multiplicité de mondes de pratiques médicales et de recherches, soumis aux tensions de différents intérêts et logiques scientifiques. Elle développe alors comment de l'articulation de cet ensemble émerge une pratique innovante. Par la suite, elle tente de circonscrire ce que sont un TOC et un malade qui en souffre lorsqu'ils sont pris dans le réseau de pratiques de ce centre et dans l'application de cette innovation. Enfin, elle va décrire les répercussions de cette pratique expérimentale sur la manière dont les patients vivent la maladie et leur prise en charge médicale. L'idée développée sera que cette technique nous confronte alors en pratique à la naturalisation d'un ensemble de processus mentaux et permet une analyse des transformations que les neurosciences entraînent dans la définition de l'individu en termes de cérébralité.

  • Titre traduit

    "Is it neurological or psychiatric?" : ethnology of the deep brain stimulation applied to obsessive compulsive disorder


  • Résumé

    This thesis describes the unfolding of a clinical trial on the application of an experimental therapeutic device, the deep brain stimulation, to a psychiatric disorder, the obsessive compulsive disorder (OCD). Drawing on ethnographic data gathered at the Pitie-Salpetriere hospital's Clinical Research Center (Paris) where the protocol is coordinated, we conceive it as an example of neuroscience as a clinical and therapeutic practice in which the collaboration's modalities between neurology and psychiatry in the research and the patient's care has to be described. First, this thesis reconstitutes the history of a protocol at the frontier between a multiplicity of medical and research's worlds, exposed to the tensions of several interests and scientific rationales, thus creating an innovative practice. Then, this research tries to define what an OCD is and what a patient who is suffering from it is when they are integrated in the network of this ward and when they are the object of this innovation. At least, the thesis describes the repercussions of this experimental research on the way patients experience the illness and the treatment. Finally, this technology confronts us, at a practical level, with the naturalization of mental processes and gives us the possibility of studying how neuroscience transforms the individual's anthropological definition as "cerebral" individuality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (497 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 468-497

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12084
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.