Jeunesses et respect dans une société fragmentée : en quoi respect et reconnaissance sont au coeur des constructions identitaires des jeunes et de leur intégration dans la société ?

par Aude Kérivel

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jan Spurk.

Le jury était composé de Claudine Haroche, Patrick Pharo.

Les rapporteurs étaient Dan Bechmann, Didier Lapeyronnie.


  • Résumé

    La société s'interroge sur les actes irrespectueux de certains jeunes et ces derniers demandent du respect. Un paradoxe qui nous amène à donner la parole aux jeunes afin de comprendre le sens qu'ils donnent au respect. D'un point de vue théorique et empirique, le respect se caractérise par sa pluralité de sens (dans la forme et le fond) et se définit souvent par son contraire : l'irrespect. Les deux sont directement liés : agir de manière irrespectueuse peut être un moyen de tenir l'autre en respect. L'irrespect subit par les jeunes nous conduit alors à considérer ces expériences en tant que relation intersubjective au travers de l'identité de l'offenseur et de l'offensé. Perçue comme égalitaire et réciproque, la relation de respect implique dans les discours des jeunes une hiérarchie ; celle ci nous amenant à interroger la notion d'autorité. L'autorité, autrefois inhérente au rapport entre adultes et jeunes, est aujourd'hui tantôt contestée, tantôt perçue comme une nécessité. Dans le contexte d'une société que l'on peut qualifier de fragmentée, la quête de respect nous semble au cœur des constructions identitaires des jeunes et de leur intégration. Les jeunes se trouvent au centre de multiples paradoxes : une liberté restreinte parmi des possibles déterminés, une égalité inaccessible dans la distribution de l'estime et une fraternité remise en cause par la lutte des places. Pour les jeunes, le respect serait le langage de la reconnaissance permettant la mobilité dans l'espace-temps. Une mobilité conditionnée par le fait d'avoir été considéré comme valable dans le regard de l'Autre et donc la possibilité de se percevoir comme respectable.

  • Titre traduit

    Young people and the respect of a fragmented society : how can respect and gratitude are in the heart of identity constructions of young people and their integration in society?


  • Résumé

    Society wonders about disrespectful actions of some young people whereas the latter ask for respect. This paradox calls for an explanation and allows us to give the floor to young people in order to understand the meaning they give to the word "respect". Respect is characterised by its plurality an is often defined by ts contrary: disrespect. The two words are closely linked each other: to act in a disrespectful manner can be a way of keeping somebody at a distance. The experiences of disrespect one can suffer lead us to consider the intersubjective relation. Perceived as egalitarian and mutual, the relation of respecty implies a hierarchy in the speeches of young people. This hierarchy leads us to ask questions about the notion of authority. Authority, a word that is formerly inherent in the relationships between old and young people, is actually sometimes challenged, smetimes perceived as a necessity. In the context of a fragmented society, the quest for identity seems to be in the heart of identity constructions of young people and their integration. Young people find themselves at the centre of multiple paradoxes: a limited freedom when one consider all the established possibilities, an inaccessible freedom in the distribution of esteem and a fraternity put to question by the struggle for places. As far as young peole are concerned, respect would be the langage of gratitude that allows them to have access to the mobility of space and time. A willingness to move determined by the fact of having been considered as legitimate in the viewpoint of other people and consequently in the possibility to sense that they are respectable.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (494 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 487-494

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12066
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.