L'"écho-logis", une innovation durable. . . . : analyse sociologique de l'écologie résidentielle en France et au détour de la Finlande et de l'Espagne

par Sophie Nemoz

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Dominique Desjeux.


  • Résumé

    Face aux grands enjeux du développement durable, l'impact environnemental des logements se trouve questionné et l'« éco-logis » apparaît comme un objet de changement social. Cette thèse cherche alors à analyser la diffusion de cette invention, ici résidentielle, par le passé et jusqu'à sa récente institutionnalisation. Trois perspectives sont ainsi envisagées. Tout d'abord, à une échelle macro-sociale, il s'agit de rendre compte du processus historique qui a conduit l'éco-construction à devenir, un sujet de préoccupation et de politiques publiques au niveau international. La recherche s'appuie sur un travail d'archives et sur différentes enquêtes de terrain. Elles offrent une comparaison des intervenants finlandais, espagnols et français dans ce mouvement en cours de structuration. Puis, celui-ci est scruté sur le marché résidentiel en France. Son analyse repose sur une observation méso-sociale, menée à partir d'une série d'études de cas empiriques. Enfin, leur capacité à améliorer les manières de vivre au contact de l'environnement est au cœur d'une étude microsociale. L'idée sous-jacente est de comprendre dans quelle mesure la notion de la durabilité participe à l'innovation de l'écologie résidentielle.

  • Titre traduit

    « Eco-housing », a sustainable innovation. . . : sociological analysis of residential ecology in France as through Finland and Spain


  • Résumé

    Towards sustainable issues, accommodations impact on environment is questioned and "eco-housing" appears like a subject of social change. Inferring from such a statement, this thesis aims to analyse a development of an invention (here a residential one), from past through current institutionalization. Three perspectives are thus considered. Through a macro-social scale, the one gives an account of the historical process which led ecological buildings to become a topic for thought, for public policies at international level. The research is based on archives and different fieldworks. They consist in a comparison with Finnish, Spanish and French actors. The second perspective is to evaluate this movement in methods of structuring on the residential market in France. The analysis extracted rests on a meso-social scale thanks to a series of case studies. Lastly, their ability to give rise to better ways of live with environment is under micro-social investigation. The underlying idea is to understand to what extent the ideal of sustainability sparks off the innovation of "eco-housing".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (523 p.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 467-498

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12217
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.