L'art au coeur de la société mexicaine : médiation, réception, appropriation : enjeux et attentes

par Malika Vinot

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Jean-Pierre Warnier.

Le jury était composé de Aline Hémond.

Les rapporteurs étaient Alban Bensa, Fabrice Thuriot.


  • Résumé

    Étudier la société mexicaine, c'est se pencher sur un monde de contrastes et d'ambiguïtés. C'est contempler un pays né de la rencontre de deux cultures et déchiré entre deux Amériques. Un pays qui vit de sa diaspora et de ses inégalités. Un pays où la richesse artisanale et linguistique, vantée à échelle internationale, est méprisée dans un contexte national, où l'éducation reste faible et où la couleur de la peau est un frein social. Bien qu'apparemment secondaires, les phénomènes de médiation et de réception culturelles deviennent, au Mexique, des cadres fondamentaux d'analyse des différents enjeux et des attentes des populations au cœur du contexte politique, social et éducatif actuel. En opposant deux espaces culturels de la ville de Mexico, répondant à deux niveaux de réalité de la médiation à l'art, nous serons amenés à observer les « stratégies » de diffusion, de valorisation et d'exposition de la culture artistique dans les espaces culturels institutionnels et alternatifs, pour dégager les attentes, les doutes et les espoirs qu'ils cristallisent. De là nous verrons comment, de la Colonisation à l'élaboration de la société moderne, les Mexicains ont vécu et géré, à travers l'art et ses images, les nombreux conflits et incompréhensions qui ont secoués le pays, et comment ils ont tenté de bâtir leur identité au travers de ces images, idéales et idéelles, tour à tour supports de diabolisation de l'autre, d'acculturation(s), de syncrétisme(s) et de constructions nationalistes. Alors qu'aujourd'hui la culture se « globalise » sur le territoire international, nous examinerons qu'elle est la place accordée à l'art par les mexicains dans leur construction sociale et identitaire, individuelle et collective.

  • Titre traduit

    Art at the heart of Mexican society : mediation, reception, appropriation : stakes and expectations


  • Résumé

    Studying Mexican society means considering a world of contrasts and ambiguities. It signifies contemplating a country which is born with the conjunction of two cultures and is now split between North and South America. A country that makes a living from its Diaspora and disparities. A country in which traditional and linguistic resources, in spite of being praised on the international scene, are despised in the national context, in which education is still poor and in which the color of the skin amounts to social restraint. If the cultural mediation and reception phenomenon seems to be minor in any other situation, in Mexico, it became essential in the analysis of different stakes and expectations on the population inside the political, social and educational contexts. While comparing two cultural complexes in Mexico City, according to two different levels of art mediation, we would observe "strategies" of diffusion, valorization, and exhibition of artistic culture in institutional and alternative places, to show the expectations, doubts and hopes of the cultural actors they bring to light. Then we will find out how, from Colonization to the elaboration of modern society, Mexican people experienced and managed, trough art and images, a lot of conflicts and misunderstandings that shake the country, and how they try to built their "identity" through these ideal and notional images that served as a support for the de-monization of a culture they didn't understand, for acculturation(s), syncretism and nationalist constructions. Since nowadays culture is "globalizing" on the international arena, we would examine which place is given to art by Mexicans in the construction of their social context and their individual and collective identity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (556 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 485-513

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12114
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.