Asymétries directionnelles locomotrices

par Yann Toussaint

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jacqueline Fagard.

Soutenue en 2009

à Paris 5 .


  • Résumé

    Les directionnels correspondent au fait de se retourner, de contourner, de tourner dans un sens. Ces choix locomoteurs sont fonction du contexte, des stimuli, des informations présentes, ainsi que du but de la locomotion (attraper, regarder, écouter, ou suivre une personne ou un objet). Cependant différentes études ont fait ressortir des biais directionnels, dans la manière de se retourner, lors de marche aveugle, d'exercice de piétinement, ou de déplacement journalier. Il y a donc des biais différents selon les conditions, certains sont fonction de la latéralité, mais ils ne sont tous liés entre eux. De plus la locomotion fait intervenir différents systèmes qu'il est difficile d'isoler (système vextibulo-occulaire, vestibulo-spinal, représentation spatiale,. . . ). Une de nos questions est par exemple: pourquoi un individu tourne très majoritairement dans le sens inverse des aiguilles d'une montre lorsqu'on lui demande de faire spontanément le tour d'une salle? Notre objectif est de comprendre quelles sont les origines de ces choix. Nous avons commencé par un test amélioré de piétinement en mesurant les angles de déviation et cela n'a fait ressortir aucun biais généralisé. Nous avons ensuite fait une expérience de contournement d'un grand cercle dans une salle en variant la position du sujet par rapport au cercle et l'orientation des cibles visuelles, il apparait que la position et le ciblage visuel ont un effet sur le choix de la direction, mais au dessus de ça il existe une forte propension à aller dans le sens inverse aiguille d'une montre. Finalement, nous nous sommes intéressés au rôle de la représentation spatiale, de la programmation motrice et de l'attention visuelle dans les biais directionnels. Nous avons étudié les choix directionnels en réalité virtuelle, à la présentation d'images par des réponses verbales et à des dessins par un tracé. Il semble que seul la réalité virtuelle fasse ressortir un biais marqué pour lequel l'asymétrie hémisphérique de l'attention visuelle pourrait jouer un rôle important. Notre conclusion est que les asymétries directionnelles sont fonctionnelles, elles dépendent de l'asymétire des systèmes impliqués en fonction de contraintes intrinsèques et extrinsèques. Il n'y apas un biais, mais des biais en fonction des conditions. Le rôle de la dopamine, des hormones, des voies nerveuses, des modes de coordination, de la latéralité et de l'attention visuelle, ainsi que l'ensemble des asymétries des sous-systèmes impliquées dans ces processus sont à l'origine d'une expression particulière de l'orientation du comportement de manière asymétrique.

  • Titre traduit

    Directional asymetries in locomotion


  • Résumé

    Directional choices are made to turn around, to circumvent, to turn in one direction. These choices are based on the locomotor context, stimuli, information, as the purpose of locomotion: catch, look, listen, or follow a person or object. However, various studies have shown directional bias in the way we turn when walking blind, stepping or trips daily. So there are biases in different conditions, somme are a function of laterality, but they are not all related. More, locomotion involves different systems it is difficult to isolate (vestibulo-ocular, vestibulo-spinal, spatial representation. . . ). One of our questions is why a large majority of individual turns in counterclockwise when to spontaneously around a room? Our goal is to understand the origins of these choices. We started by testing improved stepping test by measuring the angles of deviation and it revealed no means widespread. We then made a bypass experience a large circle in a room by varying th eposition of the subject in relation to the circle and the orientation of the visual targets; it appears that the position and targeting visual on the choice of management, but that there is a strong propensity to move in the opposite direction clockwise. Finally, we looked at the role of spatial reprensation, plannong and motive of visual attention in directional bias. We studied the directional choices in virtual reality, the presentation of pictures with verbal answers and drawings with a path. It seems that only the virtual reality may suggest a bias for which marked hemispheric asymmetric of visual attention may play an important role. Our conclusion is that directional asymmetries are functional; they depend on the asymmetry of the systems involved in terms of intrinsic and extrinsic factors. There is no specific bias, but bias depending on conditions. The role of dopamine, hormones and nerve pathways, modes of coordination, laterality and visual attention, and all the asymmetries of the subsystems involved in these processes are the cause of particular expression of the oriantation behaviour of asymmetrically.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (201p.)
  • Annexes : Bibliogr. p 143-160

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.