Elévations. Écritures du voyage aérien à la Renaissance

par Thibaut Maus de Rolley

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation française

Sous la direction de Frank Lestringant.

Soutenue le 21-11-2009

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre V. L. Saulnier (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était François Lecercle.

Le jury était composé de Isabelle Pantin, Frédéric Tinguely, Wes Williams.


  • Résumé

    Du Roland furieux de l’Arioste (1516-1532) au Songe de Kepler (1634), cette thèse propose une étude des récits de voyages aériens dans la fiction narrative de la Renaissance (romans, poèmes épiques, satires) ainsi que des discours théoriques abordant la question du vol et de l’élévation (démonologie, cosmographie, astronomie, discours sur la possibilité du vol humain ou le vol des oiseaux, etc.). Trois principaux objets sont mis en valeur : les voyages célestes écrits dans la lignée de récits comme le Songe de Scipion de Cicéron ou l’Icaroménippe de Lucien de Samosate ; les voyages aériens de la fiction chevaleresque ; le motif du transport diabolique. L’étude montre ainsi l’importance prise par l’imaginaire du vol à la Renaissance, à la croisée de la fiction et des discours savants, et dessine une « pré-histoire » des fictions d’envol avant les récits de Godwin (The Man in the Moone, 1638) et de Cyrano de Bergerac (Etats et Empires de la Lune et du Soleil, 1657 et 1662). Au cœur de cette rêverie se loge tout à la fois le désir de prendre la mesure du monde et les inquiétudes suscitées par ce même désir.

  • Titre traduit

    Elevation. Writing the aerial voyage in the Renaissance


  • Résumé

    From Ariosto’s Orlando furioso (1516-1532) to Kepler’s Somnium (1634), this thesis offers a study of aerial and celestial voyages in Renaissance narrative fiction (romances, epic poems, satires) as well as of learned treatises related to the question of flying (demonology, cosmography, astronomy, learned discourses on human and bird flight, etc.). It focuses on three main subjects: cosmic voyages in the tradition of Cicero’s Dream of Scipio or Lucian of Samosata’s Icaromenippus; aerial voyages in chivalric romance; diabolical transvection (eg. fly to the sabbath). It thus shows the extent to which flight captured the Renaissance imagination, at the cross-roads between fiction and learned discourse, and it traces a « pre-history » of fictional flying before Godwin’s Man in the Moone (1638) or Cyrano de Bergerac’s Etats et Empires de la Lune et du Soleil (1657 and 1662). At the heart of this fantasy lies a desire to measure the world from above – together with the anxieties produced by the same desire.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autres versions

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Librairie Droz à Genève

Élévations : l'écriture du voyage aérien à la Renaissance


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Librairie Droz à Genève

Élévations : l'écriture du voyage aérien à la Renaissance

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Librairie Droz à Genève

Informations

  • Sous le titre : Élévations : l'écriture du voyage aérien à la Renaissance
  • Dans la collection : Travaux d'humanisme et de renaissance , 489
  • Notes : Version électronique de l'édition de : Genève: Librairie Droz, 2011.
  • Annexes : Bibliogr. p. [571]-622. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?