Les matériaux et les techniques de réalisation de la peinture murale des tombeaux de l’antiquité tardive en Thracia et en Dacia (fin IIIe - VIe siècle ap. J.-C)

par Kitan Kitanov

Thèse de doctorat en Théorie et pratique de l'archéologie

Sous la direction de François Baratte.

Le président du jury était Michel Fuchs.

Le jury était composé de François Delamare, Alix Barbet, Martin Galinier.


  • Résumé

    La recherche est représentée en deux volumes et un enregistrement sur un DVD. Dans le volume est présentée la particularité du texte qui se consiste en introduction, six chapitres, abréviation, sigle et bibliographie. Le deuxième volume représente des 267 planches et des 17 tableaux. Dans introduction ont été déterminées les limites chronologiques – fin du III ème jusqu’au chute de la civilisation de l’antiquité tardive sur les Balkans à la fin du VIe et au début du VIIe siècle ap. J.-C. On a fait un bref aperçu sur les recherches de ces monuments. Dans le Chapitre I ont été envisagées les différentes méthodes analytiques. Au début, on a décrit la recherche des peintures murales des tombeaux réalisée in situ. Pour obtenir des informations concernant les types des colorants et des liants de la couche picturale, ainsi que l’établissement de la composition quantitative et qualitative de différents mortiers ont été appliquées les méthodes analytiques suivantes : pétrographique et minéralogique, granulométrie, microsonde électronique et microscopie électronique à balayage (MEB), diffraction des rayons X, spectrométrie IR et spectrométrie IR Raman. Dans le Chapitre II a été faite une recherche sur les divers matériaux de la structure des peintures : matériaux de construction, mortier de liaison, couches d’enduit, pigments et liants. On a constaté que les peintres ont utilisé, au début de la période, des pigments chers et que l’on les a appliqués en état pur. Tels pigment ont été le cinabre et le bleu égyptien. D’autre part la palette s’est progressivement appauvrie. La riche gamme de pigments, existant pendant la période de la fin du IIIe au début du Ve, a devenu de plus en plus restreinte en aboutissant également à l’usage de l’ocre rouge qui a été rarement accompagné de couleur verte (terre verte) vers la fin du Ve et au VIe siècle ap. J.-C. Le Chapitre III présente les techniques de réalisation et le système de travail. On a déterminé que la technique principale d’exécution est a fresco, mais on a constaté aussi d’autres techniques (fresque à la chaux, peinture à la chaux, détrampe). Les constatations notées dans les chapitres précédents nous ont permis de faites la synthèse dans le Chapitre IV. Les matériaux et les techniques de réalisation de la peinture funéraire sont représentés en ordre chronologique. Dans le Chapitre V on a montré en détail 48 tombeaux de deux diocèses. Les décors des tombeaux ne sont pas figurés seulement au point de vue de matériaux et de techniques, on a aussi étudié leurs thèmes iconographiques et leurs motifs ornaméntaux. Le chapitre VI présente la conclusion principale de la thèse. Il évoque sous en résumé l’influence directe de l’art de l’Asie Mineure ainsi que l’influence indirecte de l’art des terres italiques. Le riche répertoire de thèmes est accompagné d’une large palette d’interprétations créatrices et de solutions techniques. Á la fin de la période, la peinture funéraire disparait. Ce fait nous incite à établir un lien avec le changement du rite funéraire. D’autre part, le matériau archéologique permet de constater un développement important de l’art figuratif pendant cette période. Ainsi la peinture murale rend-elle prioritaires d’autres structures architecturales, notamment les basiliques, les églises et les baptistaires chrétiens. Les abréviations présentent les publications périodiques et de diverses institutions. On a ajouté une liste des nomes antique des sites et leurs nomes modernes. La bibliographie représentent des sources et des textes antiques, des livre de base, ainsi que des publications sur la peinture antique grecque et romaine, recherche sur des monuments donnés, ainsi que telles présentant des problèmes déterminés sur les matériaux et la technologie de la peinture pariétale. Une liste des sites électroniques est également montrée.

  • Titre traduit

    The materials and the techniques of the realization of the late antiquity Thracia and Dacia tomb murals (end of IIId - VIth century AC)


  • Résumé

    The research is presented in two volumes and a DVD record. Volume one represents the text part of the thesis consisting of introduction and 6 chapters with abbreviations, bibliography and indexes. The second volume includes 267 plates and 17 tables.In the introduction has been defined the chronological period of the review spanning through the years of the end of the ІІІd century until the fall of the late antique civilization on the Balkans in the end of the VІth and beginning of the VІІth century AC. A review of the study of the objects in Thracia and Dacia is presented in briefs.In chapter I examined the different analytical methods. The beginning part presents the research of the objects in situ. For the gathering of the information concerning the type of the pigments and adhesives used for realization of the murals, as well as for the differentiation of the qualitative and quantitative characteristics of the ingredient components of the different ground layers there have been used the following analytical methods: pictographic and mineralogical analyses, granulometry, electronic microprobes, CEM, structural Х-ray analysis, AEA-ICP, IR spectrometry and IR Raman spectrometry. The second chapter contains the examination of the different types of materials as: plasters, pigments and adhesives used for the realization of the tomb murals. The results are classified according to belonging to three basic groups – of natural origin, synthetic and mixed pigments. There has been proved that in the beginning of the period there had been used some most expensive pigments in an almost clear form as cinnabar and egyptian blue. However in time the palette gradually got poorer and by the end of the period it became limited to only dark red pigments (red ochre, rarely accompanied by green pigment (green earth). The results of the type of the adhesives used for the realization of the murals are presented in particulars. The use of non-organic adhesive - calcium hydroxide has been found. In Chapter ІІІ there are reviewed the picturesque technique and system of implementation. There has been defined the main technique a fresco, however the presence of other techniques has been also found. The constatations made in all previous chapters are summarized in Chapter ІV. In a chronological plan there were reviewed the materials and techniques which were in use. The Chapter V in details are presented all available tombs with painting murals, that were a subject of the present research. The murals have been outlined not only in the perspective of the implemented materials and techniques of realization, but also from the position of the analysis of the ornamental motives and iconographic system. The Chapter VI presents the main conclusion of the thesis. The direct influence of the art of Asia Minor is given in summarized form, as well as the indirect one – through the art of the land of Italy, for example. The rich repertoire of subjects is accompanied by a wealth of creative interpretations and technical solutions. The wall painting became a priority of the Church architecture at the end of Late Antiquity, which has also been proven by archaeological surveys. The palette of colours and technique of application used in tomb art found new implementation in depicting images of the already regulated Christian art in church architecture. The abbreviations contain periodical press publications and public institutions. There has been attached a list with the names of the archeological objects as known in ancient and contemporary time. The bibliography contains: the ancient authors, basic sources of information, specialized researches and publications on roman and late antique painting, publications on particular cultural monuments, as well as expert publications focused on specific problems of the materials and technology research.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.