De Paris à Rome : jean-Baptiste Théodon (1645-1713) et la sculpture française après Bernin

par Alicia Adamczak

Thèse de doctorat en Histoire de l’art

Sous la direction de Alain Mérot.

Soutenue le 05-12-2009

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire de l’art et archéologie (Paris) , en partenariat avec Centre André Chastel (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Patrick Michel.

Le jury était composé de Alain Mérot, Patrick Michel, Andrea Bacchi, Guilhem Scherf.


  • Résumé

    Sculpteur du règne de Louis XIV, Jean-Baptiste Théodon (1645-1713) se rattache à l’école française autant qu’à l’école romaine de sculpture. Formé auprès de Charles Le Brun à la Manufacture royale des Gobelins, il y rencontre Jean-Baptiste Colbert qui devient son premier mécène. Protégé par ce dernier qui l’envoie en Italie, Théodon rejoint en 1677 l’Académie de France à Rome où il sculpte pour Louis XIV et le château de Versailles. Parallèlement il prend part à la vie académique romaine. Membre actif de l’Accademia di San Luca et de la congrégation des Virtuosi al Pantheon, Théodon devient l’un des sculpteurs les plus recherchés de la Rome de la fin du Seicento, sollicité par les papes Innocent XII et Clément XI à Saint-Pierre de Rome et au Latran, et par les congrégations et les ordres religieux au Gesù et au Monte di Pietà. Appelé par Louis XIV, il revient à Paris en 1705 et contribue, durant ses dernières années, à la décoration des Maison royales de Marly et de Meudon. Abordant avec brio l’allégorie et la sculpture animalière pour Colbert, la mythologie et le genre historique pour Louis XIV, la sculpture funéraire et l’art du portrait pour Christine de Suède, le sculpteur s’illustre avant tout dans l’art religieux. Brillante personnalité artistique du XVIIe siècle, Théodon méritait une étude. Nous avons considéré sa vie et sa carrière, analysé sa manière et établi le corpus exhaustif de son œuvre.

  • Titre traduit

    From Paris to Rome : jean-Baptiste Théodon (1645-1713) and French Sculpture after Bernini


  • Résumé

    Jean-Baptiste Théodon (1645-1713) was a French sculptor of the reign of Louis XIV who belonged both to the French and Italian schools of sculpture of the Seventeenth-Century. In the 1670’s during his training at the ‘Manufacture des Gobelins’ he worked under the supervision of Charles Le Brun and met the minister Jean-Baptiste Colbert. In 1677 he joined the French Academy in Rome where he carved garden sculptures for royal estates and for his protector Colbert. Early in his Roman carrier he was made member of the Academy of St Luke and member of the Congregazione dei Virtuosi al Pantheon where he met Bernini, the architect Carlo Fontana and the painter Carlo Maratta. Appreciated by the Pope Innocent XII he obtained several commissions at Saint-Peter’s (Baptismal chapel, Monument to Christine of Sweden) and at the same time he worked for the Jesuits at the Sant’Ignazio chapel at the Gesù. As one of the most significant sculptors of the end of the Roman Seicento he dedicated his last years in Rome to the pope Clement XI and the papal basilica before his return to Paris in 1705 where he worked for the Sun King and the ‘Maisons’ of Meudon and Marly. With the same maestria Jean-Baptiste Théodon carved allegories for Colbert, mythological and historical figures for Louis XIV, funeral sculptures and portrait for Christine of Sweden as well as works of art for Roman churches. The Ph.D. dissertation consists of a study of the career of the sculptor with an analysis of his artistic manner and its evolution from Paris to Rome. In addition the thesis includes the complete ‘catalogue raisonné’ of his works, sculptures and drawings.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.