Les Histoires de la Littérature Néohellénique 1780-1880. Autour d’Adamantios Coray et de Jacovakis Rizos Néroulos. Des épigones et des émules

par Dimitrios Dolapsakis

Thèse de doctorat en Lettres classiques

Sous la direction de Henri Tonnet.

Soutenue le 21-11-2009

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec Centre d’édition et de commentaire de textes grecs et latins (laboratoire) .

Le président du jury était Marie-Paule Masson-Vincourt.

Le jury était composé de Henri Tonnet, Marie-Paule Masson-Vincourt, René Bouchet, Sophie Vassilaki.


  • Résumé

    Dans notre étude nous nous sommes demandé les raisons de la rédaction des Histoires de littérature étudiées, la date qui marque le début de la rupture avec le passé hellénique, la division en périodes littéraires, les notions littéraires présentées (utilité, amour de la patrie, imagination, originalité), le critère du choix des écrivains qui sont cités dans les histoires, les sources bibliographiques utilisées, les influences réciproques des historiens, leurs ententes et leurs rivalités. Nous avons aussi examiné les références aux chants populaires, la place de la littérature crétoise, la place de la littérature des Îles Ioniennes, la prépondérance de la littérature phanariote et son rôle dans l’évolution de la littérature néohellénique, finalement l’influence des traductions à la production des ouvrages originaux. Les Histoires de la littérature néo-hellénique ont connu deux piliers ; le Mémoire de Coray en 1803 et les Cours de Néroulos en 1827, tous les deux rédigés en français. Autour d’eux une foule d’écrivains, d’éditeurs, de traducteurs, des commerçants ou simplement d’érudits, de même bien-entendu leurs ouvrages, s’entendent ou rivalisent : E. Philandros (1810) G. A. Manos (1825), C. Coumas (1832), Al. Soutsos (1833), Al. Négris (1829/1835), W. Brunet de Presle (1837), D. Vikélas (1871), Rangavis (1877).

  • Titre traduit

    The books of Neo-Hellenic Literature History 1780-1880. About Adamantios Koraïs and Jacovakis Rizos Neroulos. The Descedants and the rivals


  • Résumé

    In this thesis we have studied the reasons why each book of the literature’s History (1780-1880) was written, the date which marks the beginning of the rupture with the ancien Greek past, the division into literary periods, literary notions presented (utility, love of the homeland, imagination, originality), the criteria of choice of writers who are listed in these books, the bibliographic sources used, the reciprocal influence of the historians, their agreements and their rivalry. We also have studied the references to popular songs, the role of Cretan literature, of the Ionian Islands literature, the preponderance of Phanariot literature and its role in the evolution of neo-Hellenic literature, finally the influence of the translated books on the production of original ones. The books of the neo-Hellenic literature History were based on two pillars: The Mémoire sur l’État actuel de la Civilisation dans la Grèce of Coray in 1803 and the Cours de littérature grecque moderne of Neroulos in 1827, both written in french. Around them a crowd of writers, editors, translators, merchants or just scholars, as well as their books, would identify or compete with each other : E. Philandros (1810) G. A. Manos (1825), C. Coumas (1832), Al. Soutsos (1833), Al. Négris (1829/1835), W. Brunet de Presle (1837), D. Vikélas (1871) and A. Rizos Rangavis (1877).


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.