‘Parochiæ Venetiarum’. Paroisses et communautés paroissiales à Venise dans les derniers siècles du Moyen Âge

par Pascal Vuillemin

Thèse de doctorat en Histoire médiévale

Sous la direction de Élisabeth Crouzet-Pavan.

Soutenue le 30-11-2009

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec Jeux et enjeux des pouvoirs Ve-XVe siècle (laboratoire) .


  • Résumé

    À la fin du Moyen Âge, les paroisses urbaines traversèrent une période de crise, qui se traduisit par une profonde déprise, temporelle et spirituelle, des cadres paroissiaux sur les fidèles. Cette recherche entend considérer un ensemble de paroisses urbaines dans les derniers siècles du Moyen Âge afin d’observer, « de l’intérieur », les conditions, les enjeux et les conséquences de l’évolution des interactions entre les paroisses et leurs communautés paroissiales. Venise, du fait de la richesse de ses archives paroissiales, a été retenue pour mener cette enquête. Dans un premier temps de l'étude, une vue d’ensemble des cadres paroissiaux vénitiens est proposée dans une confrontation constante avec le droit canonique médiéval : les territoires, les clergés et la liturgie sont ainsi examinés. Alors que le droit canonique juxtaposait ces trois cadres, la réalité paroissiale vénitienne en souligne au contraire les interactions. On en vient ensuite à envisager les évolutions à l'œuvre, qu’il s’agisse de l’affirmation du juspatronat laïc, de l’élaboration d’une nouvelle économie paroissiale et des transformations des pratiques dévotionnelles. Enfin, la thèse s’attache à mesurer les effets de ces mutations, qui se reflétaient dans la concurrence exercée par les autres établissements religieux, concurrence qui porta à une désagrégation des droits coutumiers paroissiaux. Aussi, l’ordinaire vénitien entreprit-il à la fin du XVe siècle de réformer les paroisses et d’en unifier les coutumes, donnant ainsi naissance à une institution paroissiale vénitienne qui se maintint jusqu’à la chute de la République.

  • Titre traduit

    ‘Parochiæ Venetiarum’. Parishes and parochial communities in Venice during the last centuries of the Middle Ages


  • Résumé

    In the late Middle Ages, urban parishes went through a period of crisis, which resulted in a profound abandonment by the parochial structures of whole sections of faithfuls'life, both temporal and spiritual. The aim of this research involves the study, through the analysis of their own archives, of a collection of urban parishes in the last centuries of the Middle Ages in order to observe, "from within" conditions, issues and consequences of changing interactions between parishes and their faithful communities. Because of its vast parish records, Venice has been chosen as the particular object of this investigation. The first part provides an initial overview of the Venetian parochial structures, comparing them to medieval canon law, therefore the territories, the clergy and the liturgy are discussed. In fact, while canon law juxtaposed these three frameworks, the reality of the Venetian parochial organisations instead emphasized the existing interactions between these three levels. The second part is therefore considering the various developments : like the assertion of secular juspatronat, the rise of a new parish economy or changes in devotional practices. Finally, a third part attempts to measure the effects of these mutations, which were reflected in the competition from other religious bodies. A competition that led to disintegration of customary parochial rights. So, to solve these difficulties, the Venetian episcopate began, in the late fifteenth century, to reform its parishes and to unify their specific customs, by thus giving birth to the Venetian parochial institution that will continue until the fall of the Republic.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.