L’œil et l’objectif : la psychologie de la perception à l’épreuve du style cinématographique (1945-1965)

par Clélia Zernik

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacqueline Lichtenstein.

Soutenue le 20-10-2009

à Paris 4, dans le cadre de Ecole doctorale 5 Concepts et langages (Paris), en partenariat avec Métaphysique, histoires, transformations, actualité (laboratoire) .


  • Résumé

    En faisant du monde un objet déployé sous le regard du spectateur, le dispositif cinématographique semble mettre le film à la disposition de la science de la perception, qui pourrait alors rendre compte de cet objet spécifique en tous ses éléments, et même le plus inassignable – son style. La psychologie expérimentale peut alors devenir un instrument d’analyse privilégié dans l’étude des films, précisément parce que, comme eux, elle suppose un dispositif dualiste de perception. Il s’agit alors de déterminer dans quelle mesure la psychologie de la perception – notamment la Gestalttheorie – est susceptible d’éclairer le style au cinéma : si elle semble pertinente quand le film revêt l’apparence d’un objet à distance, elle achoppe et trouve ses limites quand elle cherche à analyser un style qui renoue avec notre présence au monde et brouille la distinction de l’objectif et du subjectif.

  • Titre traduit

    The eye and the objective : the psychology of perception tested by filmmaking style (1945-1965)


  • Résumé

    Films turn the world into an object that visually unfurls in front of the audience. In doing so, the filmmaking device seems to put films at the disposal of the science of perception. This science could very well, then, capture all the elements of this specific object, even the most elusive one: style. Therefore, experimental psychology can be used as a preferred tool for film analysis, as it presupposes, as all films do, that perception is a dualistic device. Our task is then to sort out how exactly the psychology of perception (and more particularly the Gestalttheorie) may throw some light on filmmaking style. On one hand, psychology of perception does clarify style, when it acts like an object: kept at a good distance. But, on the other hand, its limitations become evident when style is more about the way we actually inhabit the world, and when it tends to blur the distinction between subjectivity and objectivity.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par J. Vrin à Paris

L'oeil et l'objectif : la psychologie de la perception à l'épreuve du style cinématographique


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par J. Vrin à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'oeil et l'objectif : la psychologie de la perception à l'épreuve du style cinématographique
  • Dans la collection : Essais d'art et de philosophie
  • Détails : 1 vol. (342 p.)
  • ISBN : 978-2-7116-2357-0
  • Annexes : Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.