Poétismes et poétique de la prose d’Hérodote : étude linguistique et philologique

par Karim Mansour

Thèse de doctorat en Études grecques

Sous la direction de Charles de Lamberterie.

Soutenue le 21-11-2009

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec Centre d’édition et de commentaire de textes grecs et latins (laboratoire) .

Le président du jury était Paul Demont.

Le jury était composé de Charles de Lamberterie, Paul Demont, Valérie Fromentin, Jean-Pierre Levet, Daniel Petit.


  • Résumé

    En composant avec l’Enquête la première grande œuvre en prose de la littérature grecque, Hérodote marque un moment crucial de l’histoire des formes littéraires : il donne à la prose grecque ses lettres de noblesse, tout en se situant dans un rapport de filiation, sinon d’émulation, vis-à-vis de l’héritage poétique. L’auteur du traité Du Sublime ne le qualifie-t-il pas d’homêrikôtatos, tandis qu’Hermogène de Tarse évoque sa langue et son style comme étant des plus poétiques ? Il s’agit alors de comprendre comment cette prose, reconnue dès longtemps comme une prose d’art, se nourrit des éléments et procédés qui caractérisent la langue d’Homère et celle des poètes grecs : éléments phonétiques, morphologiques, syntaxiques, rythmiques, formulaires, lexicaux et compositionnels, convergeant en une esthétique de la poikilia et assurant à l’œuvre d’Hérodote, du point de vue des techniques d’écriture, une dimension proprement poétique.

  • Titre traduit

    Poetisms and poetics of Herodotus’ prose : a linguistic and philological study


  • Résumé

    Having created the first great work of prose in Greek literature, Herodotus stands at a momentous point in the history of literary forms : he ennobles Greek prose, not only as a continuator, but also as an emulator of the poetic heritage. Indeed the author of the Peri Hupsous calls him homêrikôtatos, and the rhetor Hermogenes describes his language and style as most poetic. We shall try to understand how such a prose, long acknowledged as Kunstprosa, is imbued with features and processes that characterize the language of Homer as well as Greek poetry, in the fields of phonetics, morphology, syntax, rhythms, formulae, lexicon and composition, converging towards an aesthetics of poikilia and endowing Herodotus’ work, as regards writing techniques, with a proper poetical dimension.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.