L’emploi de a devant l’objet accusatif dans la Primera Crónica General

par Emmanuelle de Pontevès (De Ruffi de Pontevès)

Thèse de doctorat en Linguistique hispanique

Sous la direction de Marie-France Delport.

Le président du jury était Jean-Claude Chevalier.

Le jury était composé de Marie-France Delport, Gilles Luquet, Nadine Ly.


  • Résumé

    Ce travail vise à proposer une hypothèse rendant compte de l’alternance entre les objets accusatifs précédés de la préposition a et les objets accusatifs sans préposition dans un texte espagnol du XIIIe siècle, la Primera crónica general, et à mettre au point une méthodologie permettant d’évaluer la validité de cette hypothèse et éventuellement de la faire évoluer. La première partie explique comment a été constitué le corpus, c’est-à-dire comment ont été sélectionnés et classés les cas à étudier. La deuxième partie évoque les principaux travaux de la bibliographie qui ont inspiré l’hypothèse de travail. La troisième partie présente cette dernière ainsi que la méthodologie d’analyse du corpus. L’hypothèse de travail repose sur les notions de topicalité et de thématisme. La topicalité d’un participant est définie ici comme l’aptitude de ce dernier à constituer aux yeux du locuteur un thème du discours. Elle dépend du degré auquel le locuteur peut s’identifier à ce participant, et on peut l’évaluer théoriquement en fonction de quatre hiérarchies : personne, animation, identification, agentivité. Des facteurs contextuels peuvent modifier la topicalité relative réelle du participant par rapport à sa topicalité relative théorique. Le thématisme est défini ici comme la propriété possédée par un participant qui est aux yeux du locuteur le thème d’un énoncé donné. L’hypothèse relie la présence de a à un objet dont le référent a une topicalité et un thématisme égaux ou supérieurs à ceux du sujet. La méthodologie d’analyse du corpus repose sur la constitution de groupes homogènes quant à la topicalité théorique relative du référent de l’objet, puis sur l’observation détaillée de la topicalité relative réelle et du thématisme relatif des référents des objets de chaque groupe. La quatrième partie décrit l’analyse du corpus selon cette méthodologie, analyse qui permet de valider l’hypothèse tout en l’enrichissant de plusieurs hypothèses complémentaires.

  • Titre traduit

    Use of the prepositional accusative in the Primera Crónica General


  • Résumé

    This research aims to formulate a theory accounting for the alternation between prepositional accusatives and non-prepositional accusatives in a Spanish text from the XIIIth century, the Primera crónica general, and also to propose a method assessing the validity of this theory and allowing for potential improvements. The first part describes the elaboration of the corpus, the selection and classification of occurrences. The second part gives an overview of the major research works amongst the bibliographical references which inspired the working theory. The third part presents this working theory and the method for corpus analysis. The theory rests upon the discourse functions of topicality and 'thematism'. Topicality of a participant can be defined as the aptitude of the participant in the eyes of the speaker to become a theme of discourse. It relies on the speaker's degree of identification with the participant, and one can theoretically evaluate this in terms of four criteria : person, animacy, identification, agency. Contextual factors can modify the actual topicality of a participant compared to its theoretical topicality. 'Thematism' is defined here as the property of a participant perceived by the speaker as the theme of an utterance. The theory associates a-marking with an object whose referent's topicality and 'thematism' is equal or superior to the referent of the subject. The method for corpus analysis relies upon the classification into groups of objects whose referents have the same relative theoretical topicality, followed by a detailed observation of the relative actual topicality and the relative 'thematism' of referents within each group. The fourth part is devoted to describing the results of the corpus analysis, allowing for the verification of the theory whilst enriching it with additional theoretical points.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Lambert-Lucas à Limoges

L'emploi de a devant l'objet accusatif dans la Primera crónica general


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Lambert-Lucas à Limoges

Informations

  • Sous le titre : L'emploi de a devant l'objet accusatif dans la Primera crónica general
  • Détails : 1 vol. (261 p.)
  • ISBN : 978-2-359-35150-72-359-35150-8
  • Annexes : Bibliogr. p. [245]-250. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.