L’œuvre vocale sacrée de Henry Purcell : à la recherche d’un équilibre

par Laurent Simon

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Pierre Iselin.


  • Résumé

    Le développement de la musique religieuse de Henry Purcell pendant la seconde moitié du dix-septième siècle est le fruit d’un compromis fructueux entre les contraintes politiques et religieuses de l’Angleterre de la Restauration et l’influence du baroque continental. L’évolution stylistique de ses compositions reflète la politique menée par les souverains successifs : Charles II, Jacques II et Guillaume d’Orange. Musicien baroque en pays anti-papiste, Purcell se montre particulièrement habile dans la manière de mettre les mots en musique et parvient à un équilibre entre l’exigence des réformateurs en matière d’intelligibilité du texte et l’esthétique de la contre-réforme.

  • Titre traduit

    Henry Purcell’s sacred works : in search of moderation


  • Résumé

    The development of Henry Purcell’s sacred music in the second half of the seventeenth century originates in a fruitful compromise between the political and religious constraints of Restoration England and the contribution of the continental baroque. The stylistic evolution of his religious compositions reflects the political and religious developments which took place during the successive reigns of Charles II, James II and William of Orange. As a baroque musician and a native of an anti-papist country, Purcell showed considerable skill in the art of setting words to music and managed to blend in the Reformers’ emphasis on the intelligibility of the text and Counter-Reformation aesthetics.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.